Before the Dawn – Deathstar Rising

Que se passe-t-il avant l'aube ? Question relative qui dépend de l'où on se trouve ainsi que de la période de l'année. En effet, l'état d'esprit n'est pas le même selon si on est en France ou en Finlande, en été ou en hiver... Et c'est ici dans l'esprit hivernal du boulimique génie musical Tuomas Saukkonen, finlandais de son état civil, et insatiable compositeur aux idées mélancoliques, que nous nous retrouvons. Focus sur le 6ème album de son principal projet Before the Dawn, un Deathstar Rising à paraître ce vendredi 25 février chez Nuclear Blast.

Il faut savoir que ce groupe créé il y a un peu plus de 10 ans reste aujourd'hui la priorité d'un Tuomas aux multiples facettes. Ce metalleux et multi-instrumentiste venu du nord collectionne en effet divers projets, de Dawn of Solace au récent Black Sun Aeon, sans oublier son dernier né RoutaSielu qui vient à peine de révéler sa première mouture. Before the Dawn, groupe principal donc, le premier à avoir obtenu un succès certain et une belle renommée, dans un style alliant admirablement death mélodique et musique gothique.

Sombre, ce nouvel opus l'est résolument. Certains y verront une référence à Star Wars dans son titre (L'Etoile de la Mort ?), mais ceci est un pas que nous n'oserons pas franchir. Concentrons-nous sur cet opus où finalement peu de choses semblent changer dans l'approche de l'artiste, et ce malgré le palier franchi par cette signature sur l'un des plus gros label metal.

Non, Tuomas Saukkonen reste fidèle à lui-même, toujours accompagné de son fidèle Lars Eikind qui distille une voix claire, profonde et efficace, en plus d'assurer la basse. Même base de line-up donc, mais aussi même style, et ici les amoureux d'un album tel que Deadlight ne seront pas déçu. Il est à rappeler que cette galette fut à l'origine d'une certaine renommée médiatique pour Tuomas et compagnie.

Après un Soundscape of Silence certes réussi mais au son parfois un poil trop épuré, Deathstar Rising semble revenir avec une force de frappe nouvelle et une énergie décuplée. Le parallèle avec Deadlight se fait d'autant plus qu'un tube à la "Deadsong" semble y figurer. En effet, le morceau quasi éponyme "Deathstar" (à voir en vidéo ici) restera sans complexe imprimé dans votre subconscient musical, jouissant d'un refrain imparable et d'une accroche de riff somme toute parfaite.

Parfaite le serait aussi ce morceau tout en toucher pseudo-gothique, un "Sanctuary" aux éclairs mélancolique (et de confection simili progressive) qui redonne vie à un CD qui, sur sa fin, commençait très légèrement à s'essouffler. On se rend compte ici que Mr. Saukkonen sait faire transpirer une certaine noirceur musicale sans pour autant tomber dans les clichés plombés du genre, évitant ainsi les écueils que certains groupes tels que HIM ont pu traîner derrière eux. Nous somme au final plus proche d'un très bon Sentenced, si on veut... L'intro à la saveur acoustique "The First Snow" enchaînée au très direct "Winter Within" nous renforce dans cette impression, jetant un froid (positif ici, après tout c'est l'hiver) sur les préjugés de certains.

Mais voulons-nous s'abaisser ici à certaines comparaisons ? Car Before the Dawn a sa signature, son style, un son qui lui est propre également (la batterie claque d'une manière qui lui semble bien personnelle) ce qui est très rare dans un style où les groupes ont peine à se démarquer. On parlait de death mélodique en début de cet article, pourtant les références à In Flames ou autres du genre auront du mal à être concrétisées par des exemples précis. Tout juste un peu de Dark Tranquillity ici ou là, comme sur ce "The Wake" au rythme chaloupé ou ce "Butterfly Effect" bien plus rapide. L'approche est cependant ici bien différente, et c'est alors que nous en voyons ici ou là relever des touches à la Opeth... Pourquoi pas, en un certain sens oui, mais dans un style bien plus brut.

Before the Dawn 2011

Un album une nouvelle fois très compact qu'il faudra donc prendre le temps de décrypter et écouter à plusieurs reprises avant de savoir se l'approprier. Complexe sans l'être, cette mouture s'avère profondément mature et installe Before the Dawn durablement parmi le gotha du death mélodique sombre. Faisant de Tuomas Saukkonen l'héritier d'un nouveau genre, et bien plus encore... en attendant l'ultime consécration.

Note : 8/10

Video clip du single "Deathstar"

Page Myspace de Before the Dawn

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements