Lords of Chaos : un biopic sur Mayhem


En plein festival de Cannes, le cinéma secoue la planète métal ! La nouvelle vient de tomber comme un pavé dans la mare : il a été annoncé qu’un film biographique centré sur Euronymous, légendaire guitariste de Mayhem et considéré par beaucoup comme parrain du black metal tel que nous le connaissons aujourd’hui, allait être tourné en Norvège à l’automne 2015.

Le film prend en fait le titre du référentiel livre lui aussi intitulé Lords of Chaos, écrit par Michael Moynihan et Didrik Søderlind, qui raconte avec moult entretiens d’acteurs de la scène et analyses, la genèse et la maturation de la scène black metal norvégienne, dans laquelle Mayhem tient un rôle central.

Le film serait supposé suivre le parcours d’Øystein Aarseth, alias Euronymous, alors âgé de 17 ans, dans sa quête pour trouver un échappatoire à son éducation bien-pensante dans la Norvège des années 80. La suite, tout le monde la connaît : formation de Mayhem en 1984, et un parcours chaotique comprenant pêle-mêle suicide, incendies d’églises, satanisme mais aussi la création d’albums qui se sont imposés comme tables de la loi du genre. Jusqu’à sa terrible conclusion, une fois de plus sanglante, avec le meurtre d’Euronymous par son ancien ami Varg Vikernes, alias Count Grishnackh, lui aussi rendu célèbre à la fois par ses accomplissements musicaux avec Burzum, et par son casier judiciaire disons, loin d’être vierge.
 


Clairement, l’histoire de Mayhem a tout d’un scénario hollywoodien, et c’est justement grâce à la société de production de Ridley Scott que le film va pouvoir être mis en boîte, étant en phase de développement depuis 2009. La distribution complète n’a pas encore été annoncée, mais on sait déjà qu’elle comprendra Caleb Landry Jones et Rory Culkin comme acteurs principaux.
 

Lords of chaos, film, movie, 2015, Jonas Škerlund, Mayhem,


L’ironie du sort est que le film va être dirigé par Jonas Åkerlund, qui fut batteur de Bathory de 1983 à 1984, et qui est aujourd’hui devenu célèbre pour ses clips musicaux, ayant notamment travaillé pour The Prodigy, Madonna, Paul McCartney, mais aussi Satyricon, Metallica, Ozzy Osbourne, Candlemass et autres Rammstein.
 

Helvete, black metal, Norvège, Euronymous, mayhem, 2015,


Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En fait, elle ne fait que commencer. En effet, Necrobutcher, membre fondateur et bassiste de Mayhem de son état, a vivement critiqué le projet dans la presse, assurant qu’il « ferait tout son possible pour s’y opposer. Le livre Lords of Chaos est à chier. Dites aux Suédois et à Hollywood qu’ils peuvent aller se faire foutre ! » Il a également révélé qu’une société norvégienne détenait les droits pour porter à l’écran un film sur Mayhem, et qu’il avait collaboré à l’élaboration d’un scénario. Enfin, il faut peut être s’attendre à une réaction de M. Vikernes, sachant qu’il avait lui aussi émis de sérieuses réserves sur le contenu du livre et un potentiel film.

 


Décidément, le black metal norvégien n’a pas fini de faire parler de lui, ce qu’une partie des fans ne devraient pas voir d’un bon oeil, mais aussi certains de ses protagonistes, notamment Frost de Satyricon, qui évoquait ironiquement ce même sujet avec nous il y a quelques temps. Au delà de tout jugement hâtif sur de potentielles dérives mercantiles, on peut s’interroger sur la réaction qu’aurait eu Euronymous en apprenant qu’un membre de Bathory lui consacrerait un film. L’ultime ironie du sort est que le premier clip de Jonas Åkerlund, à savoir « Bewitched » de Candlemass, comprenait comme figurant… Per Yngve Ohlin, alias Dead de Mayhem.

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements