Death Engine au Hellfest 2015

Dimanche, 11h40 - Valley

La Valley réserve parfois de bien belles curiosités. Cette scène est souvent marquée par des groupes au son plutôt distinct, et amène chaque année son lot de bonnes surprises. Hélas, elle est souvent bien déserte le matin (et particulièrement le Dimanche) et les Français de Death Engine vont en faire l'expérience.

C'est devant une foule malheureusement clairsemée que les Lorientais s'exécutent. Et le propos délivré n'est pas là pour cajoler les moins matinaux qui peinent à se réveiller, c'est le moins que l'on puisse dire. La musique des Bretons est directe, efficace, une recette dans laquelle s'entremêlent de nombreux genres qui se fondent les uns dans les autres avec succès. Un hardcore chaotique où des relents de black metal, de sludge, de noise? On pourrait définir grossièrement la tambouille de cette façon. Quoi qu'il en soit, il est évident que les compositions ne seront pas évidentes d'assimilation pour l'ensemble des festivalier.

Les Français parviennent cependant à délivrer un set agréablement réussi, où les musiciens se donnent corps et âme pour faire vivre leurs morceaux. On ne peut aucunement reprocher à Death Engine de ne pas tenter de rendre sa prestation vivante, tant les membres du groupe sont mobiles et impliqués. Ils assurent également la communication avec le public, qui semble tout de même adhérer aux titres interprétés.

Death Engine

Pourtant, une difficulté supplémentaire entravera l'immersion des uns : le son. Et pourtant, celui-ci donne un certain charme et une ambiance toute particulière au propos du combo. Ce choix divisera entre ceux qui trouveront le rendu particulièrement sale et négligé, et les autres, qui y verront un moyen d'accentuer l'ambiance oppressante et étouffante contenue dans les pistes du groupe. Cette facette lourde et suffocante est accompagnée d'un effet rouleau compresseur qui dévaste tout sur son passage. Death Engine joue titres sur titres, toujours dans cette même optique, et le résultat est une franche réussite. L'ensemble du set est marqué d'une atmosphère qui donne une réelle signature à la musique des Lorientais, et donne un côté mémorable à ce set qui sort du lot grâce à cette volonté de sortir des carcans. Ainsi, les titres du dernier disque en date Mud passent haut la main l'épreuve scénique et permettent aux Français d'assurer une prestation des plus réussies.

C'est sans un mot que les Bretons repartent après une demi-heure qui aura sans doute marqué plus d'un esprit. Toujours est-il que Death Engine peut se targuer d'avoir donné un concert réussi de bout en bout, idéal pour se mettre en forme pour le reste de la journée. Un groupe à suivre et qui en a encore certainement sous le pied, à n'en point douter.

Photos : © 2015 Lionel / Born666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements