Children of Bodom au Hellfest 2015


Vendredi, Altar - 21h35

Il est temps que les choses sérieuses commencent en ce vendredi soir avec Children Of Bodom sous l’Altar. Les Finlandais, qui vont sortir un nouvel album à la rentrée et jouer cinq fois en France à l’automne, font partie des incontournables de la scène death mélodique et ils comptent bien faire honneur à ce rang.

Le set n’a pas encore commencé et le public de l’Altar est chaud bouillant, prêt à siffloter les airs de guitare et reprendre en chœur les refrains imparables des enfants de Bodom. Et chaud bouillant, le public le restera, allant même jusqu’à créer une large zone de mosh tel un concert de hardcore.

Alexis Laiho n’étant pas connu pour être l’homme le plus aiguisé sur scène, nous sommes en droit d’être perplexes avant le début de la prestation. Et pourtant, dès l’entrée des musiciens sur scène, l’espoir prend place quand on entend un son très clair qui manque même un peu de puissance. Les guitares sont suffisamment mises en avant pour être audibles, et, surtout, la voix si reconnaissable d’Alexis Laiho n’est pas noyée.


Du côté de la setlist, celle-ci est un véritable best-of dans les règles de l’art. Le groupe débarque sur un "Are You Dead Yet?" qui colle une baffe sévère avant que ce soit "Sixpounder" qui décoche la deuxième mandale. Depuis combien de temps un concert de Children Of Bodom a bénéficié d’un son aussi bon ? Halo Of Blood n’est pas oublié ce soir avec la chanson éponyme et la petite surprise" Scream For Silence". Il faut dire que cet album est bien plus réussi que ces deux prédécesseurs.

Antti Wirman, remplaçant de Roope Latvala se fait assez discret dans son coin mais on remarque de nombreux échanges avec Henkka Seppälä et des sourires qui fusent entre les deux comparses. A noter que ce dernier prendra la parole à un moment donné et en français de surcroit, une énième raison pour le public du Hellfest de manifester sa joie.


Alexis Laho est appliqué sur ses parties et les bons vieux duels guitare/clavier sont toujours de la partie sur les morceaux les plus mythiques de la discographie des Finlandais, comme par exemple "Everytime I Die" ou l’incontournable "Downfall", bien sûr. Hormis jouer du clavier, la grande passion de Janne Wirman sur scène semble être de descendre le plus grand nombre de verres en peu de temps. Il ferait presque de la concurrence à Christopher Bowles (Alestorm).

Children Of Bodom a remis les pendules à l’heure ce soir grâce à une prestation scénique et technique solide permettant à chacun de se remémorer que les Finlandais sont des incontournables de la scène.

Setlist :
Are You Dead Yet?
Sixpounder
Hate Me!
Silent Night, Bodom Night
Everytime I Die
Halo of Blood
Scream for Silence
Hate Crew Deathroll
Lake Bodom
Downfall
Angels Don't Kill
In Your Face



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements