The Answer au Hellfest 2015

Samedi, 13h35 - Mainstage 1

"La prestation [...] nous transport[e] à travers le temps et nous projett[e] au beau milieu d’un festival old school des années 70, où l’on aurait pu croiser Led Zeppelin ou encore les Stooges…"

Après un nouvel excellent album, au sujet duquel nous nous étions longuement entretenus avec le bassiste Micky Waters, défendu au Divan du Monde en avril devant un public déjà conquis, il est temps pour The Answer de présenter sa nouvelle copie à un public plus hétéroclite lors de ce Hellfest 2015.

En plein créneau apéro, le public est pourtant nombreux devant la Mainstage 1 lorsque les Irlandais déboulent sur scène, pleins d’assurance et de prestance. Le set débute par un bon morceau du récent Raise A Little Hell, “I Am What I Am”, dont on ne pouvait que présentir l’efficacité live. Cormac Neeson apparait en chemise, sobre et classe, pour cracher dans le micro ses parties éraillées et chargées de sonorités 70's. Il est d’emblée très en voix, et servi par une excellente balance qui laisse notamment discerner toutes les fioritures des riffs de Paul Mahon. On remarquera seulement que le vocaliste se ménage sur de rares notes trop aigues en fin de set, probablement pour ne prendre aucun risque pour la fin de la tournée en cours.

La section rythmique n’est pas en reste, et tout le groove de celle-ci est parfaitement restitué par la façade de la Mainstage. C’est particulièrement le cas sur “Red”, qui repose essentiellement sur la basse et la batterie pour créer une ambiance assez spéciale : le public participe d’ailleurs avec beaucoup d’entrain à ce morceau, même si Cormac tente de faire chanter le refrain un poil trop complexe au public, avec un résultat un brin moins réussi qu’au Divan du Monde.

Le set fait la part belle aux morceaux récents, mais trois classiques du groupe sont également intégrés au concert. Ainsi, “You are so beautiful… You look spectacular !” est la phrase d’accroche qui permet à Cormac de mettre en avant tout son charisme et d’introduire “Spectacular”, qui une nouvelle fois fait la part belle à la section rythmique. La guitare y est également bien mise en avant, avec un solo très propre et efficace.

La prestation décolle plus encore lors des trois derniers morceaux, qui nous transportent à travers le temps et nous projettent au beau milieu d’un festival old school des années 70, où l’on aurait pu croiser Led Zeppelin ou encore les Stooges
Troisième morceau du dernier album de The Answer a être interprêté ce midi, “Last Days Of Summer” joue la carte du boeuf lancinant, lourd et entêtant au possible, avec un bel instrumental jeté en son milieu. Seule les commentaires du chanteur surprennent : “The summer has gone… These were the last days of summer !”. L’été démarrant justement le lendemain du concert, une petite révision sera nécessaire ! Pour cela, on suivra le message du chanteur fautif, qui indique que le groupe profitera du festival côté public toute la journée, et sera heureux de discuter et partager des pintes avec ceux qui le souhaiteront : ce sera donc l’occasion de réviser l’ordre des saisons autour d’une bière bien fraîche !

Après un “Under The Sky” dynamisant, l’heure est à la conclusion, avec le titre éponyme de Raise A Little Hell. Ce dernier est prétexte à deux splendides solos d’harmonica sauvages et bluffants de pêche, mais également à la descente du frontman dans le pit. Cormac saute en effet de la scène pour rejoindre ses fans, et s‘asseoir au beau milieu de ces derniers, les invitant à faire de même. Puis, dans un crescendo puissant et saisissant, il fait reprendre le refrain à tous, avant l’explosion finale qui voit tout un chacun se relever d’un bond. Un beau moment de communion, pendant lequel transparait tout le plaisir pris par le groupe à jouer sur (!) cette scène.

Quarante minutes, c’est court, surtout au vu de la teneur de certains des morceaux interprêtés. The Answer a pu jouer sous un soleil de plomb, sans aucun artifice de scène d’aucune espèce, et laisser parler la puissance brute de leur rock authentique et sans concession. On en redemande !

Photos © 2015 Nidhal Marzouk - www.nidhal-marzouk.com

Setlist :
I Am What I Am
Spectacular
Demon Eyes
Red
Last Days of Summer
Under the Sky
Raise a Little Hell 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements