Mayhem au Hellfest 2015

Samedi, 22:05 – Temple

Retour aux sources du Mal…

Vont-ils enfin nous faire oublier leur piteuse prestation de 2011 ? Revenir aux bases, en restant eux-même et nous donner un concert comme ils ont su le faire sur leur dernière tournée qui était passé par un Divan du Monde chaud bouillant et sanglant dans les premiers rangs. Oublier un décorum poussif pour nous faire voyager dans leur sombre univers ?
Et bien…Oui !!!

Mayhem


Ils sont venus et nous ont retournés comme des cadavres sur le ventre pour vérifier qu’ils ne respirent plus en nous sortant une setlist à laquelle on ne s’attendait pas obligatoirement !

La légende norvégienne est dans la place et c’est une Temple débordante qui l’attend de pied ferme. Les lights sont sublimes, le son est parfait et Attila Csihar a de nouveau la classe, maquillé de signes sur tout le visage portant un nouvel accoutrement, genre costume beige avec l’étole sans oublier un Christ la tête en bas se demandant ce qu’il a bien pu faire pour se retrouver si bas.

Mayhem


Le micro avec un noeud coulant a de la classe. La mise en scène est parfaite, sobre. A ses côtés Necrobutcher le corps en avant, la basse portée toujours aussi bas s’en tord le cou à nous regarder tout en bougeant la tête.
L’ambiance est chaude, brulante, rouge comme l’Enfer.

Bien qu’ils aient sorti un nouvel album l’année dernière avec Esoteric Warfare ils n’en joueront pas une note préférant revenir aux sources et balançant des « Deathcrush », « Symbols of Bloodswords » ou un vieux « Carnage » dépoussiéré.

Mayhem


Mais ne parlons pas de l’accueil que lui réserve le Hellfest lorsque « Freezing Moon » et « De Mysteriis Dom Sathanas » seront joués ce soir avec ses accélérations époustouflantes insufflées par la batterie de Hellhammer.

On a pris cher, très cher jusqu’u bout avec un insolent « Pure Fucking Armageddon » dont on n’est pas prêt d’oublier. Merci !

Mayhem


Mais tout ça ce n’était que de l’amour, la preuve sur les dernières notes dernier morceau joué par Mayhem, la bande se lance pour nous envoyer « I Put a Spell on You » de Screamin’ Jay Hawkins. Si ce n’est pas de l’amour ça, je ne m’y connais pas…
 

Lionel / Born 666

Setlist:

Silvester Anfang
Deathcrush
Symbols of Bloodswords
To Daimonion (Part 1)
My Death
Carnage
Chainsaw Gutsfuck
Freezing Moon
De Mysteriis Dom Sathanas
Pure Fucking Armageddon
I Put a Spell on You (Screamin’ Jay Hawkins)

Photos : ©2015 Thomas Orlanth
Photos : © 2015 Lionel / Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements