Nightwish au Hellfest 2015

Dimanche, 00h30 – Mainstage 2

Clôture grandiloquente

Comme toutes les bonnes choses, le Hellfest doit finir à un moment. Le dernier groupe à jouer sur la mainstage n'est autre que le géant finlandais Nightwish, qui y donne d'ailleurs son premier concert. Il s'agissait également du premier concert du groupe en France depuis que Floor Jansen a été prise en tant que chanteuse. Ce fut ainsi l'occasion de voir comment le groupe se porte depuis 2012.

Nightwish

Force est de constater que tout le monde se porte à merveille sur scène. Emppu Vuorinen s'est amélioré à la guitare et ne fera pas de pain de la soirée (même s'il s'est permis de simplifier le solo de "She Is My Sin") et se partage comme il faut les parties lead avec le maestro Tuomas Holopainen aux claviers. Côté rythmique, Marco, plus en retrait que d'habitude, reste toujours carré à la basse comme au chant et se complète bien avec le nouveau batteur, Kai Hahto, très à l'aise à son poste.

Nightwish

Mais celle qui capte le plus l'attention est bien Floor Jansen. Frontwoman émérite, la Hollandaise volante se montre très à l'aise avec le public, en plus d'être particulièrement en voix. Ajoutant son grain de voix aux titres originalement chantés par Tarja Turunen ou Anette Olzon, elle arrive à se les approprier sans difficulté et à même en sublimer certaines, la preuve avec l'épique "Ghost Love Score", jouée en fin de set.

Nightwish

Hellfest oblige, Nightwish ne joue pas forcément devant son public. Si le metal symphonique n'a jamais fait partie des styles de prédilection du festival, les spectateurs sont réceptifs et réactifs, que le groupe joue des nouveautés comme "Weak Fantasy" ou ressorte des vieilleries des tiroirs comme "Stargazers". Le groupe offre en effet un set varié qui laisse entrevoir l'ensemble de ses facettes, même la facette folk, qui vaudra la présence du sympathique Troy Donocley à la cornemuse sur scène, notamment sur "My Walden".

Si une telle conclusion est inhabituelle pour le Hellfest, elle reste néanmoins pertinente, tant Nightwish a fait preuve, une fois de plus, de sa maîtrise de la scène. Avec un concert grandiloquent, à grands renforts de fumée et de flammes qui sublimaient une prestation réussie, les Finlandais ont su se démarquer et convaincre.

Nightwish

Setlist :

Shudder Before the Beautiful
Yours Is an Empty Hope
Amaranth
She Is My Sin
My Walden
Élan
Weak Fantasy
Storytime
I Want My Tears Back
Stargazers
Ghost Love Score
Last Ride of the Day

Photos © 2015 Nidhal Marzouk
Toute reproduction interdite sans l'autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements