Terror au Hellfest 2015

Samedi, 18h15 - Warzone

Direction la Warzone pour assister à l'une des formations hardcore les plus attendues de cette édition du Hellfest : Terror. Les Américains sont connus pour leurs prestations efficaces, ayant fait la renommée du groupe. La foule compacte de festivaliers devant la scène démontre de cette popularité acquise au fil des années par le combo.

La configuration de Terror n'est pas la même qu'à l'accoutumée, due à l'absence du chanteur Scott Vogel. C'est le bassiste David Wood qui se chargera ainsi des vocaux et assurera le show à ce poste. Le frontman temporaire est communicatif et s'implique le plus possible dans son rôle mais sa voix n'est pas aussi percutante et puissante que ne peut l'être celle du chanteur habituel. Résultat, la performance vocale n'est pas optimale bien qu'acceptable, et David parvient tout de même à convaincre l'assemblée à ce poste.

Terror

Les Américains offrent au public une setlist efficace et pêchue, composée de pistes qui deviennent de véritables hymnes sur les planches. Des morceaux tels « One With the Underdogs », « Always the Hard Way » ou encore « Overcome » deviennent fédérateurs et provoquent des réactions enthousiastes de la part des festivaliers. Les titres sont interprétés de façon carrée et précise, mais les musiciens n'oublient jamais de bouger et de montrer leur enthousiasme à la foule. La communication est également assurée avec brio par un David Wood prenant du plaisir à officier derrière le micro. L'album Keepers of the Faith se montre solidement représenté durant le concert, de nombreuses pièces issues de ce disque étant interprétées par Terror. Citons « Stick Tight », « You're Caught » ou la pièce éponyme, qui offre une parfaite conclusion au set des Américains.

Terror

Terror n'hésite pas à rappeler qu'un nouvel opus sera bientôt disponible. Ainsi, les musiciens en joueront quelques extraits, comme la très réussie « No Time for Fools » qui promet un album de hardcore simple et efficace, dans la lignée des précédents disques. Les festivaliers répondent positivement à ces nouvelles compositions, qui ne dénotent aucunement au milieu des anciens morceaux. Le public se montrera par ailleurs très impliqué du début à la fin, acclamant les Américains comme il se doit.

Terror

Les cinquante minutes accordées à Terror défilent très rapidement. Si l'on regrettera un chant moins prenant, la faute au changement temporaire de vocaliste, on ne peut que féliciter le combo de ne pas avoir annulé sa prestation et de s'être donné au maximum pour satisfaire ses fans. Une dévotion qui fait plaisir à voir. Merci à eux!

Remerciements au webzine Metalorgie pour l'utilisation des photos.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements