Dead Kennedys au Hellfest 2015

Vendredi, 00h50 – Warzone

Punk nocturne

Pendant que Slipknot fait jumper ses maggots et que Shining s’éclate avec son mélange improbable de genres, les punks se pressent devant la Warzone pour apprécier le set des Dead Kennedys, qui n’étaient pas venus au Hellfest depuis la toute première édition du festival. Une bonne occasion de fêter le 10e anniversaire de l’événement.

Dead Kennedys

C’est devant un public bien fourni que les punks américains démarrent les hostilités avec un bon « Forward to Death », issu du premier album du groupe, Fresh Fruit for Rotten Vegetables. Il s’agit là de l’album le plus représenté du concert, avec les indispensables que sont « California Über Alles » ou encore « Holiday in Cambodia ». Plastic Surgery Disasters n’est pas en reste avec « Bleed for Me », entre autres.

Les festivaliers peuvent apprécier, en plus des classiques du groupe, les plaisanteries à répétition de Skip. En effet, non content d’exposer son jeu de scène de pantin désarticulé, à  mi-chemin entre Iggy Pop et Barney Greenway, le frontman se montre bien taquin avec les Européens, en déclarant que le vrai football est le football américain. Entre deux critiques de la société (notamment sur les réseaux sociaux avant « MP3 Get Off The Web »), il s’amuse également à dire en qu’il est « trop vieux pour le rock n’roll ». En français.

Dead Kennedys

Côté orchestre, la joyeuse bande semble bien prendre son pied. Tant pis si le bassiste Klaus Flouride est faux dans ses choeurs, il assure ses parties instrumentales comme il faut, tout comme le guitariste East Bay Ray, qui s’éclate avec des passages mélodiques accrocheurs distillés ça et là le long du concert. A la batterie, D.H. Peligro se montre très énergique.

Si beaucoup regrettent l’absence de Jello Biafra au chant, les Dead Kennedys ont su rattraper le coup et se montrer pertinents aussi bien en termes de setlist qu’en termes de prestation.

Une conclusion bien festive pour cette première journée du Hellfest.

Dead Kennedys

Setlist :

Forward to Death
Winnebago Warrior
Police Truck
Buzzbomb
Let’s Lynch the Landlord
Jock-O-Rama
Kill the Poor
MP3 Get Off The Web
Too Drunk to Fuck
Moon Over Marin
Nazi Punks Fuck Off
California Über Alles

Rappel :

Bleed for Me
Viva Las Vegas [reprise d’Elvis Presley]
Holiday in Cambodia

Photos : ©2015 Peggy Cremin
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements