Church of Misery au Hellfest 2011

Terrorizer Tent – Vendredi 17 Juin – 14h30

Les japonais ont tout compris aux clichés propres à l’univers du Doom… pattes d’Eph, pieds nus sur les planches, cigarettes au bec et cendres prêtes à tomber, basse Rickenbacker portée tellement bas qu’elle touche le sol, torses nus sous des vestes en Jeans, mini synthé avec une octave pour une main, bref… « Et pourquoi pas ? » allez vous dire.

 

Church of Misery

Church of Misery prend de longues minutes à faire son propre réglage ou peut-être est-ce déjà l’intro ?

C’est interminable, un peu trop long pour une prestation que ne dure que 40 minutes. Le bassiste Tatsu Mikami se promène sur scène d’une façon nonchalante en grattant seulement le haut des cordes (il fallait y penser !).

 

Church of Misery

Quand la musique commence enfin après cette longue intro, Hideki Fukasawa au chant bondit dans tous les sens s’approchant du pit dangereusement. Il saute dans la fosse, cri, explose, s’époumone.

Ils sont généreux et mettent une très bonne ambiance sous la tente déjà extrêmement bien remplie pour un vendredi.

 

Church of Misery

On nage en pleine musique psychédélique proche des premiers albums de Black Sabbath ou plus récemment d’un Electric Wizard. Leurs chansons parlent de tueurs en série mais cela n’empêche pas le public de tout donner devant ces Kamikazes venus du Soleil Levant dans des lumières rouges et enfumées.

 

Lionel / Born 666



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements