Body Count au Hellfest 2015

Samedi, 20h05 – Warzone

Guerre de gangs

Il eut été difficile de croire que le rappeur Ice-T débarquerait un jour sur une scène du Hellfest. Pourtant ce n'était pas sans compter sur la reformation de son groupe de metal Body Count en 2012 pour sortir un nouvel album en 2014, Manslaughter. Au groupe tant attendu de désormais créer une nouvelle guerilla, cette fois-ci sur les terres de Clisson.

Body Count

Qui dit groupe attendu dit forte affluence. Trop forte pour la capacité de la Warzone, scène encastrée près du bar à vin. La circulation est difficile et l'accès à la scène peu praticable, même pour les fans arrivant en avance. Une contrainte non négligeable qui rebutera nombre de festivaliers, préférant se rabattre sur les autres scènes voir les set de Killing Joke ou Ensiferum, aux sensibilités musicales clairement différentes.

Mais "Body Count's in the House", comme Ice-T ne manque pas de le faire remarquer, et le groupe fait remuer le public comme jamais. Le public suit à la lettre les instructions du frontman, qui déclare amusé : "Qu'est-ce qu'il se passe quand on mélange The Exploited, Slayer et Body Count ? Le putain de chaos !" Et le chaos est bien présent sur l'ensemble du set, pour attendre son paroxysme sur le tube final "Cop Killer".

Body Count

En grand frontman charismatique, il ne lâche pas le public d'une semelle et ira même s'auto-proclamer "tonton" d'une jeune fille de 14 ans au premier rang, qui aurait pu "être à un concert de Justin Bieber à la place". Pour rester en famille, le rappeur invite son fils sur "Cop Killer" et lui montre comment chauffer une foule. Rien de mieux qu'un entraînement sur terrain pour être bien formé.

Côté musiciens, ça groove sévère. Les rythmiques de Vincent Price et Ill Will sont bien rendues et toujours bien amenés, pendant que les guitaristes Ernie C et Juan of the Dead s'éclatent à enchaîner riffs accrocheurs et leads bien sentis. Le feeling et le talent sont omniprésents pendant toute l'heure qui constitue le set de Body Count.

Fort attendu au Hellfest, Body Count a su faire bonne impression et clore sa tournée d'une bien belle manière. Il aurait probablement été préférable de les voir sur une mainstage (bien que c'eut été impossible pour les organisateurs), mais quel que soit le flacon, l'ivresse reste la même.

Body Count

Setlist :

Body Count's in the House
Body M/F Count
Masters of Revenge
Bowels of the Devil
Necessary Evil
Manslaughter
Drive By
Voodoo
There Goes the Neighborhood
Body Count
KKK Bitch
Disorder [reprise de The Exploited]
Talk Shit, Get Shot
Cop Killer

Photos : © 2015 Aimeji
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements