Rise of the Northstar au Hellfest 2015

Samedi, 16h35 - Warzone

 

Le soleil tape sur le système, bien aidé par les hectolitres de bières ingurgités et pourtant le public va se masser sur la Warzone afin d’assister au concert des tonitruants français de Rise Of The Northstar. Véritable tornade hardcore, le combo parisien est prêt à en découdre avec tout le public et à montrer aux détracteurs qu’ils ne sont pas simplement des bêtes de foire se prenant pour des japonais mais bien un groupe sur qui il faudra compter dans les années à venir.
 

Rise of the Northstar


C’est la croix et la bannière pour arriver sur la Warzone (et dire que cela sera encore pire avec Body Count), Rise Of The Northstar est attendu par un public chaud bouillant qui déploie un immense drapeau reprenant le logo du groupe. Ce qui est intéressant en se promenant parmi le public est de voir la diversité de celui-ci, des coreux et des fans du groupe mais aussi une bonne partie du public qui vient pour découvrir et qui n’est pas du tout la cible de base que l’on s’attend à retrouver sur place. Rise Of The Northstar arrive à rassembler et à attirer les curieux.
 

Rise of the Northstar


Vithia et sa bande rentre sur scène avec "What The Fuck", issu du premier album sortit l’an dernier, Welcame. Au programme de ce concert, une setlist qui retrace donc cet album ainsi que l’EP sorti en 2012, Demonstrating My Saiya Style. Autant dire qu’à part des perles et du tube par paquet de douze, Rise Of The Northstar ne laisse pas la place au flottement tout au long des 45 minutes de set. Dans la fosse, c’est le bordel. Crowdsurfing, mosh-pit, wall of death, tout y passe pour le bonheur du groupe qui semble apprécier le public du Hellfest.  Constante de la Warzone, le son est très bon, bien équilibré entre les instruments et le chant. Ce chant si particulier de Vithia avec son anglais à couper au couteau qui est adoré ou tout simplement détesté, est ce qui fait la différence entre les parisiens et les autres groupes du genre.
 

Rise of the Northstar


Vithia communique beaucoup avec le public mais toujours en restant dans son personnage. Il n’hésite pas d’ailleurs à envoyer un petit clin d’œil à tous les groupes français en encensant notre scène et en évertuant le public à soutenir les groupes locaux. Et ça fait du bien d’entendre ça de nos jours.

Les membres de Rise Of The Northstar occupent la scène de la Warzone de long en large, ça transpire le professionnalisme sur scène et en même temps une énergie punk dans les racines. Avec "Authentic", le groupe se permet même de rapper en français pour un couplet que l’on pourrait retrouver dans pas mal de morceaux de rap français. Et pourtant, c’est tellement efficace qu’il est quasi impossible de ne pas se retrouver emporté par la tornade. Après 40 minutes de show, il est presque l’heure de fermer le rideau. Mais pas avant le tubesque "Samuraï Spirit" avec sa référence à peine cachée au rappeur Sefyu.
 

Rise of the Northstar


Rise Of The Northstar a retourné la Warzone, bien aidé par un public investit et totalement acquis à la cause des parisiens. Il n’est pas inconscient de penser que dans quelques années, ce seront eux les têtes d’affiche de cette scène.


Setlist:
What the Fuck
Welcame
Bosozoku
Bejita's Revenge
Sound of Wolves
Authentic
Again and Again
Protect Ya Chest
Demonstrating My Saiya Style
Samuraï Spirit
Simon Says 

Photos : © 2015 Seb Photos
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements