Les Wampas au Hellfest 2015

Dimanche, 18h35 - Warzone

Putain mais qu'est ce que je fous là?

Probablement la plus grosse surprise (bonne ou mauvaise) de cette programmation 2015, les Wampas semblent attiser la curiosité et rameutent:  l'accès à la Warzone est difficile. Pas autant que Body Count, certes. Mais tout de même, l'engouement a de quoi surprendre.

Une fois les balances (assurées par les musiciens et Wampas eux-mêmes) terminées, il faut attendre quelques minutes. L'heure du show arrive et c'est un Didier Wampas des plus classes qui arrive sur scène: short, marcel et bandana. D'entrée, l'artiste à la réputation houleuse fonce vers le public guitare à la main. Sans dire un mot, les musiciens envoient "Comme un punk en hivers". La mayonnaise prend instantanément et le public très éclectique savoure ces premières minutes avec euphorie.

Euphorique, Didier Wampas l'est également, mais plus dans son attitude que dans ses mots. En effet, à défaut de discuter ou échanger, le chanteur va et viens sur la scène et vers la fosse. Il faut attendre la sixième chanson pour l'entendre. Non pas pour saluer le public mais pour "dédicacer ce morceau au prochain Tour de France". Les amateurs auront bien évidemment deviné "Rimini", chanson hommage au cycliste Marco Pantani. Bien belle chanson, les paroles sont largement reprises dans la fosse et l'on passe un moment très chaleureux.

Egal à lui-même, Didier Wampas entretien cette image du mec un brin mégalo en allant slamer sur une chaise à l'occasion des Bottes rouges. Il profite également de Rising pour monter sur un case posé à la verticale (respect pour l'équilibre) ou bien encore se plait à écouter l'assemblée scander "Didier Wampas est le roi!" sur Oi.

On note évidemment la présence du grand classique "Manu Chao" chanté majoritairement par une foule investie et il est touchant ainsi qu'amusant de voir les festivaliers de tout genre rassemblés autour de cette chanson. C'est peut-être ça le secret et la raison de la présence des Wampas au Hellfest: rassembler pendant 1h les amateurs de metal de tout horizon.

Présence légitime ou non, personnage aimé ou détesté sont des questions qui finalement auront été balayées par Didier Wampas et sa troupe grâce à une prestation déjanté et chaleureuse. Certains en demandaient plus?

Setlist:

 Comme un punk en hiver
Je voudrais
 Les Ravers de Spezet
 C'est l'amour
 Yeah Yeah
 Les Lesbiennes Bavaroises
 Rimini
 Julie London
 Manu Chao
 Le Fest-Noz d'Halloween
 Rising
 Oï
 Les bottes rouges
 Ce soir c'est Noël
 C'est pas moi qui suis trop vieux, votre musique c'est vraiment de la merde !
 For The Rock

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements