Papa Roach et Coldrain au Trianon (07.03.2015)

C’est à l’occasion de la sortie de leur dernier album F.E.A.R que Papa Roach s’est produit au Trianon le samedi 7 mars 2015, avec, comme premiere partie, le groupe Coldrain.

COLDRAIN


C’est le groupe japonais de metalcore Coldrain qui ouvre cette soirée au Trianon. La salle, qui affiche complet depuis quelques mois déjà, voit pendant une bonne demi heure Coldrain se donner sur scène à 200%.

Le chant sans fausse note de Masato et les riffs entraînants de Y.K.C et Kazuya font décoller le public très réactif aux appels fait par le groupe à sauter et chanter.

La foule fait trembler le sol du Trianon pour cette première partie d’exception.

Setlist :

The Revelation
Evolve 
Six Feet Under 
Time Bomb 
The War is On 
Voiceless
No Escape 

 


PAPA ROACH

Il en faudra peu à Papa Roach pour que les fans mettent le feu au Trianon ce soir et Jacoby Shaddix ne manquera pas de le faire remarquer à plusieurs reprises avec ses « you guys are on fire ! » alors que le concert commence à peine.

Ce soir, le groupe fera plaisir à tout le monde avec une setlist hétérogène qui plaira autant aux fans de la première heure comme aux nouveaux fans, bien que le dernier album F.E.A.R. ne soit pas l’album sur lequel le groupe se repose ce soir.

Au contraire, Papa Roach a décidé ce soir d’équilibrer sa setlist afin de nous faire partager ce qui est sans doute un florilège des meilleurs titres du groupe. On y retrouvera « Kick In The Teeth », « Getting Away With Murder » et même « Tightrope », morceau reggae jamais joué en France ou encore « Thorwn Away » que le groupe n’a pas joué ici depuis plus de dix ans.

Les titres défilent, le groupe se donne à fond et le public ne cesse de faire trembler le sol du Trianon. Autre petite surprise ce soir, le groupe jouera « Harder Than A Coffin Nail » en acoustique qui permettra au public de calmer leurs esprits avant de reprendre du poil de la bête.
 

Papa Roach


Côté scène, Jerry Horton ne cesse d’être actif tout autant que Tobin Esperance et Tony Parlermo. En ce qui concerne Jacoby qui est toujours très proche de ses fans, il demandera au public, pendant « Hollywood Whore », de faire du crowd-surfing et en fera même un lui même en précisant que c’est une première pour lui. Au delà de sa capacité à haranguer la foule, Jacoby maîtrise beaucoup mieux sa voix qu’avant et on le remarque à sa prestation parfaite de ce soir.

Le retour de Papa Roach fait l’effet d’une bombe ce soir et il est certain que ce soir, les fans présents n’ont qu’une hâte : celle de les revoir le 16 novembre 2015 dans la salle mythique de l’Olympia.

Setlist :

Face Everything and Rise 
Getting Away with Murder 
Between Angels and Insects 
Where Did the Angels Go? 
Harder Than a Coffin Nail 
Blood Brothers 
Broken as Me 
Forever 
Tightrope 
Kick in the Teeth 
Hollywood Whore 
Thrown Away 
Warriors 
Still Swingin’ 
Lifeline 
*Encore*
Last Resort 
Scars 
…To Be Loved 

Photos : ©2013 Nidhal Marzouk
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements