Triptykon au Hellfest 2011

Rock Hard Tent – Samedi 18 Juin 2011 – 01h00

Après l’échange d’horaire entre Bolt Thrower et Triptykon, je me retrouve sous la Rock Hard Tent à 1h00 du matin pour cette deuxième nuit.

Il est tard maintenant sous la tente dédiée au Black Metal et c’est avec respect et impatience que l’on accueille les Suisses. Il y a beaucoup moins de monde mais il ne faut pas oublier qu’ils jouent en même temps que Scorpions et que Coroner (choix cornélien que cette running order du Hellfest 2011) mais le courant d’air qui traverse la tente glaçant les os des derniers fans de Black Metal encore présents nous permet de rester éveillés.

Triptykon est le projet musical de Thomas Gabriel Fischer, membre fondateur de Hellhammer et de Celtic Frost. Sa musique évolue entre Black Metal, Doom et Death et sied parfaitement bien à l’heure qu’il est.

 

Triptykon

La prestation des Suisses est plus qu’honorable. Sous des lights bleus dans des fumigènes épais on distingue la silhouette de Thomas Gabriel Fisher qui s’approche de la scène. Le bonnet noir enfoncé sur la tête, ses cheveux débordant de part et d’autre. Le maquillage noir dégoulinant autour des yeux. Un ventilateur est placé devant son micro et fait voler ses cheveux comme des flammes dans la nuit.

Le groupe entame le set avec les notes lentes et intenses de « Crucifixus ». Vanja Slajh à la basse porte une croix renversée sur le front.

 

Triptykon

Ce soir, nous sommes gâtés car on a le droit à des interprétations de certains titres de la discographie de Celtic Frost comme « Procreation (of the Wicked) », « Circle of the Tyrants », » Babylon Fell » et « Synagoga Satanae »,que l’on retrouve sur le dernier EP Shatter.

Les riffs sont lourds et gras et c’est avec délectation qu’ils nous ensorcellent tardivement sous une Lune qui joue à cache-cache avec les nuages.

 

Triptykon

C’est vrai que cela représente 50% des titres interprétés ce soir, mais ils s’imbriquent parfaitement avec des titres de Triptykon comme « Goetia », « The Prolonging » ou « Winter ».

Dommage que l’on n’ait pas eu le droit à « Shatter » ce soir. Pour se consoler vous pouvez revoir le clip sur Youtube qui est une pure merveille de réalisation en noir et blanc…

Lionel / Born 666



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements