Igor Cavalera (Cavalera Conspiracy) au Hellfest 2011

Par Vyuuse, Born666 et Katarz


Vyuuse (V) : Bonjour Igor. Ce n’est pas la première fois que vous jouez au Hellfest, puisque vous étiez venus en 2008. Comment as-tu vu le festival évoluer depuis lors ?

C’est assez difficile à dire puisque nous venons d’arriver, mais peut être si tu me le demandes après le concert je pourrai t’en dire plus. En tout cas ce que je peux te dire c’est qu’il y a pas si longtemps j’ai été interviewé par quelqu’un qui est lié au festival et j’ai entendu dire qu’il y avait des membres du gouvernement et cetrains activistes qui essaient de mettre un terme à ce festival. Je pense que c’est très idiot de leur part puisque le Hellfest est un des plus grands festivals en Europe pour la musique extrême et cela est une très bonne chose pour la France. Je ne comprends pas qu’il y ait des gens qui s’opposent à cela alors que cela fait travailler pas mal de gens et profite à pas mal d’autres, notamment à la ville.

 

Igor Cavalera


V : Est-ce que au Brésil, qui est très conservateur, cela vous arrive aussi d’avoir de telles oppositions, pour des raisons religieuses notamment ?

Ouais certes mais tu sais, en particulier le nom du festival, « Hellfest », est vraiment très fort. Peut être si cela s’appelait « Rockfest », la situation aurait été différente. Un nom comme ça doit énerver pas mal de gens. Je crois que ce sont juste des gens très fermés. Il y a beaucoup de chrétiens qui viennent ici voir des groupes, c’est idiot de croire que c’est un festival satanique. Bien sûr certains ici croient à ces choses, et c’est tant mieux pour eux, mais ce n’est pas la majorité.

V : Est-ce que toi-même tu comptes voir des groupes aujourd’hui ?

C’est toujours bien de voir Ozzy, j’aime le voir avec des line-ups différents. Mais j’ai peu de chance car je voulais voir des groupes comme Bad Brains, et je n’ai pas pu y assister. Il y a aussi Kyuss ce soir, et j’en suis un gros gros fan. Je suis très déçu d’avoir raté Bad Brains mais je vais me rattraper avec Kyuss.

 

Igor Cavalera

V : On va parler de Cavalera Conspiracy, es-tu satisfait des ventes de votre dernier album, « Blunt Force Trauma » ?

Je crois que c’est génial ! Depuis le début de notre carrière nous ne mesurions pas le succès en termes de ventes mais en termes de gens qui venaient à nos concerts. Les ventes pour nous c’est important, mais les nombres ne veulent pas dire tellement de choses. Quand tu es sur scène et que tu peux jouer ces morceaux et qu’ils sont très bien accueillis, c’est cela qui compte. Jusque là nous avons tourné en Amérique, et maintenant nous sommes en tournée Européenne, et nous avons fait quelques festivals et je dois t’avouer que la réponse aux nouveaux titres a dépassé nos espérances. Même nos plus anciens morceaux composés par Max et moi-même, comme Nailbomb et Sepultura, ont toujours un très bon accueil.

Katarzyna : Puisqu’on parle de ventes, je voudrais aborder le téléchargement illégal, puisque la loi française le réprime sévèrement. Est-ce que vous en tant que groupe vous vous sentez concernés par cela, est-ce que vous en souffrez ?

Je ne sais pas trop quoi en penser, parce que si je vivais en France, j’irais probablement en prison à l’heure qu’il est. Je télécharge énormément. De la même manière, je ne sais pas combien de gens téléchargent nos albums. Mais de toute manière nous n’avons jamais vécu de la vente d’allbums en soi, nous vivons des tournées, du merchandising… Les ventes de disques sont une bonne chose à un certain niveau mais ne font pas tout. Je crois que la musique doit continuer à exister et le reste doit suivre. Si les gens soutiennent ce que nous faisons, alors même s’ils téléchargent l’album, je suis en paix avec ça, tant que derrière ils nous soutiennent, viennent aux concerts, ou achètent du merch. On dépense beaucoup d’argent pour faire un album et on attend un certain retour…

Mais comme je le disais je télécharge moi même énormément de musique, et si j’aime un artiste je vais le soutenir en allant au concert. Donc en France je serais certainement en prison. (Rires)

K : Que télécharges-tu ? Du metal ?

Je dois être honnête avec toi, j’en écoute très peu. J’écoute beaucoup de musique électronique, beaucoup de musique instrumentale ou bizarre à base de percussions, de la musique africaine…
Je la collectionne depuis longtemps. Bien sûr j’ai toujours sur mes étagères de vieux groupes de metal que j’aime, et d’autres nouveaux que l’on me suggère, mais j’ai des goûts très variés à part cela.

K : Est-ce de là que te vient ton inspiration ?

Oui. Tout cela m’inspire de diverses façons. Un groupe d’électro, des beats que je peux entendre sont susceptibles de m’inspirer pour la manière dont je vais jouer de la batterie. J’ai un esprit très ouvert et même la Pop peut m’inspirer.

 

Igor Cavalera


Lionel / Born 666 : Est-ce difficile de travailler en famille ?

Non justement c’est très facile, car nous nous comprenons plus vite que n’importe qui d’autre. On travaille avec les gens qui nous comprennent le mieux aussi.

L : Comme Joe Duplantier, l’as tu revu depuis votre collaboration sur « Inflikted » ?

Oui je l’ai vu il y a quelques années dans le cadre d’un festival, je jouais avec un groupe électronique, Mix Hell. Il jouait avec Gojira.

L : Pour conclure, vas tu voir quelques matchs du Brésil pour la prochaine coupe du monde ?

Ouais je serai là. On va essayer de faire une tournée pendant la coupe du monde histoire d’accompagner cet événement à notre manière.

K : Et une petite pour la fin parce que je voulais savoir ce que tu penses de la coupe de cheveux de ton frère.

Je l’aime bien ! Je crois que les cheveux définissent ta personnalité. Et c’est comme ça qu’il a choisi d’exprimer la sienne. En plus ça lui fait un super oreiller. (Rires)

Je voulais sincèrement vous dire que je suis très heureux de jouer à l’occasion de ce festival et je vous promets de revenir en France très bientôt.

 

Traduction de Katarzyna



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements