JB, chanteur-guitariste de Grand Magus, au Hellfest 2011

Par Born666, Katarz, Vyuuse

Lionel / Born 666 : Grand Magus a une image Black Metal (J-B a souvent des t-shirts Bathory, un pentagramme Venom autour du cou, la pochette du dernier album a été réalisée par Necrolord connu pour son travail pour Immortal, Dissection… et les photos du groupe pour « Hammer of the North » ont été prises dans les montagnes enneigées) alors que votre musique est Heavy Metal, peux tu nous expliquer ?

Oh vraiment ? Tu sais j’aime différents styles de Metal et Grand Magus est sans conteste un groupe de Heavy Metal. Nous avons une sorte de connexion spirituelle avec des groupes de Black, dont Bathory et d’autres groupes de cette époque.

Vyuuse : Est-ce que vous pensez voir d’autres groupes aujourd’hui ?

Oui, on va voir Electric Wizard car ce sont des amis et on est de grands fans et hier nous avons vu Bolt Thrower. Il s’agit d’un de mes groupes préférés de tous les temps. Nous avions aussi pu voir une partie des Scorpions et je crois que Firewind joue aujourd’hui…

L : Oui ! En ce moment même !

Ah ! J’espère en voir un bout alors. Ce sont des gars géniaux et un très grand groupe.

 

JB - Grand Magus


V : Quels groupes t’ont inspiré pour ta musique ?

Reformulons les choses : je peux écouter de la musique sans être inspiré. Je crois que l’inspiration me vient vraiment de mes promenades en forêt, lorsque je vais pêcher ou quelque chose comme ça. Ce que j’aime aussi c’est juste prendre du plaisir à voir un concert comme tout le monde. Cela ne me dit pas pour autant : « tiens je devrais faire une chanson qui sonne comme ça ».

V : Donc ce n’est pas la musique qui t’inspire pour faire de la musique.

Ouais, tu vois je peux être tout autant inspiré en prenant le bus.

L : Maintenant que vous êtes chez Roadrunner, est-ce que cela a changé votre vie ?

Cela fait un moment maintenant et on ne peut pas dire que cela a changé ma vie, mais seulement certains de ses aspects bien sûr, parce que Roadrunner est si grand. Mais on ne peut pas dire que l’on roule sur l’or, et on continue à faire de la musique parce que c’est ce que l’on aime faire.

L : Dans le Nord de l’Europe, il y a de nombreux écrivains spécialisés dans les polars très noirs. Åke Edwardson, Henning Mankell, Stieg Larsson en Suède. Gunnar Staalesen, Jo Nesbø en Norvège. Est-ce que ça t’arrive de les lire ?

Oh oui bien sûr, certains d’entre eux. Mais en réalité ma période préférée se situe plutôt autour des années 60-70 quand quelques écrivains comme Per Walhoo et Maj Slowall ont écrit autour d’un personnage qui s’apelait Martin Beck et ont véritablement influencé tout le reste. Ils ont écrit 10 nouvelles autour du crime qui sont sacrément fantastiques. 

 

JB - grand Magus


L : C’est très noir.

En fait c’est très réaliste, pas de Supermen ou de Superwomen.

Katarzyna : As-tu déjà lu de la littérature française ?

Oui, j’ai étudié la littérature à l’université donc j’ai lu Voltaire, des choses comme ça.

L : Aujourd’hui c’est la fête du printemps…

Ah bon ? Je croyais que c’était vendredi.

L : Oui, parce qu’en octobre tu disais que c’est dommage que le Hellfest se passe exactement que la fête du printemps qui est largement célébrée en Suède (la « Midsommer »).

Oui, en 2009 c’était pendant la Midsommer, mais cette année c’était vendredi donc nous avons pu la célébrer. Mis oui l’année dernière c’était en plein dedans et c’est peut être la raison pour laquelle nous avions une telle gueule de bois. (Rires)

L : Merci beaucoup pour cette interview.

Traductions réalisés par Katarzyna



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements