Thin Lizzy au Hellfest 2011

Les mecs sont de retour sur la Mainstage 1 le samedi à 17h05

Annonce assez tardive de la part du Hellfest, c’est une belle surprise que d’avoir la formation live de ce groupe légendaire qu’est Thin Lizzy.

Encore un grand nom du Hard Rock au Hellfest en ce samedi ensoleillé. La mainstage 1 y est dédiée, et c’est à la formation irlandaise de fouler les terres de Clisson pour la première fois. Après de nombreuses tragédies et reformations diverses, Thin Lizzy est là pour présenter ses classiques de hard rock pleins de chaleur et de feeling.

C’est une setlist typée best-of que le groupe nous sert en cette après-midi ensoleillée. L’album Jailbreak est à l’honneur avec pas moins de 4 titres pour le représenter, dont le tube interplanétaire «The Boys Are Back In Town », repris en chœur par un public heureux de voir le groupe mais qui ne semblait pas beaucoup le connaître, étant donné le peu de réaction sur les autres titres. Pourtant des chansons comme « Whisky In The Jar » ou « Don’t Believe A Word » sont loin d’être obscurs
.

Côté performance, le groupe n’a rien à se reprocher. L’adaptation à trois guitares des titres se fait sans problème, et les musiciens maîtrisent leur sujet sur le bout des doigts. Il faut dire que les musiciens ne sont pas nés de la dernière pluie. Outre le guitariste Scott Gorham, le batteur Brian Downey et le clavieriste Darren Wharton, membres historiques du groupe, on retrouve Richard Fortus à la guitare, qui a fait sensation avec la nouvelle formation des Guns n’Roses, et Marco Mendoza à la basse qui a servi Ted Nugent et Whitesnake.

Mais le plus impressionnant reste le chanteur Ricky Warwick, qui imite le timbre légendaire de Phil Lynott à la perfection. C’est donc avec une voix chaude et rauque (n’roll) que passent des perles comme "Jailbreak" ou "Cowboy Song". Le nombre d’instruments présents sur scène ne gène pas le son, qui bénéficie d’un mix juste et équilibré, donnant toute leur puissance et leur finesse aux titres interprétés.

Si ce rendu est un bien bel hommage aux membres que le groupe a perdu, le chanteur n’hésite pas à prendre la parole pour citer Phil Lynott et Gary Moore, qui ont fait la légende de Thin Lizzy, un groupe de Hard Rock magique avec une forte identité irlandaise. Si cette formation ne s’est faite que pour le live, on remarque qu’elle remplit fort bien sa mission, et on peut leur donner raison de ne pas toucher à une discographie déjà riche.

Setlist :

Are You Ready
Waiting For An Alibi
Jailbreak
Don't Believe a Word
Whiskey in the Jar
Emerald
Cowboy Song
The Boys Are Back In Town
Rosalie (reprise de Bob Seger)
Róisín Dubh (Black Rose): A Rock Legend



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements