Phil Campbell, guitariste de Motörhead

« Lemmy est redevenu Lemmy ! Il est redevenu un trou du cul, comme avant ! »

Alors que Motörhead s’apprête à fêter ses 40 ans de carrière avec la sortie d’un nouvel opus, Bad Magic, nous nous sommes entretenus avec Phil Campbell, guitariste de la formation britanique depuis plus de 30 ans. Il nous a parlé  avec sincérité et simplicité du processus de composition de l’album, des quarante ans de la formation, de ses projets avec le Phil Campbell All Star Band et bien évidemment de l’état de santé de Lemmy, le tout avec son humour très british et rock n’ roll.

Bonjour Phil! Merci de nous accorder cet entretien. Avant de parler de Bad Magic le nouvel album de Motörhead, revenons sur les concerts que tu as donnés cet été en festival. Comment les as-tu vécus?

Nous avons effectivement donné pas mal de concerts cet été. Nous n’avons par contre pas joué de nouveaux morceaux de Bad Magic au cours de cette tournée. Mais les concerts étaient bons, nous avons pris beaucoup de plaisir à tourner en Europe mais également en Corée du Sud. Sur certaines dates, il y avait des kids agés de trois à dix huits ans qui venaient nous voir. Nous avons également pris beaucoup de plaisir à jouer au Hellfest. Tout le monde veut jouer là bas : Scorpions, Priest, Slash, ZZ Top, tout ça sur trois jours ! Jouer au Hellfest c’est toujours bien !

Revenons à Bad Magic maintenant. Peux-tu nous parler un peu du processus de composition? J’ai cru comprendre que vous aviez enregistré live cette fois-ci.

Ce n’est pas tout à fait ça. Auparavant, avant de rentrer en studio, nous allions dans une salle de répétition ensemble, écrivions en live, et ensuite nous rentrions dans un studio pour enregistrer. Cela se faisait environ huit semaines après les premières répétitions. Cette fois, nous sommes entrés directement en studio et avons composé là bas. Du coup, lorsque nous avions une bonne idée, nous pouvions directement l’enregistrer. C’était assez excitant en fait, car nous pouvions sentir toutes les idées se construire. Quand tu écris quelque chose et que tu l’enregistres deux mois après, ce n’est pas pareil….

Tu perds la spontanéité?

Oui c’est celà! Spontanéité, c’est le bon mot.  Désormais tout est plus spontané et je souhaite que l’on procède encore de cette façon dans le futur.

Phil Campbell, Interview, Motorhead, Bad Magic, Review,

J’ai l’impression que le thème du diable est au centre de l’album, puisque l’idée est redondante dans les titres (“The Devil”, “Evil Eye”, “Sympathy for the Devil”). Est-ce que les chansons sont liées ?

Et bien pas particulièrement. Lemmy écrit toutes les paroles, mais nous n’avions pas vraiment réfléchi et plannifié quelque chose comme cela. Nous essayons juste de faire de bonnes chansons. Je ne sais pas précisemment ce que Lemmy avait en tête, je ne suis probablement pas la bonne personne à qui poser cette question. Mais tout dépend de ce que Lemmy a envie d’exprimer, tu vois? C’est un très bon parolier… Personnellement je trouve juste que c’est un très bon album avec de bonnes chansons. Et il faut le prendre comme cela, comme une succession de morceaux à écouter individuellement. Quand on fait un album, on ne sait pas réellement ce qu’il se passe, les choses se font simplement et nous n’avons pas de recul sur notre travail. Nous écrivons avant tout pour nous trois. C’est pour cela que c’est bien d’avoir un retour de la part des fans ou des journalistes. Mais en écrivant pour nous, on garde les choses pures. Si tu te mets à écouter les gens, tu finis par écrire de la merde. C’est pour cela qu’il faut que l’on garde la recette originelle.

Les morceaux sont d’ailleurs moins blues que sur Aftershock et plus directs, rock n’ roll. Mais malgré tout, on y trouve une ballade, “Til the End”, assez surprenante venant de Motörhead…

Nous aimons toujours les ballades. Lemmy et moi écoutons tout le temps les Eagles et même certaines ballades country. Je crois qu’un jour c’est moi qui ai proposé cette succession d’accords. Lemmy ne l’aimait pas trop au début, puis il s’est mis à chanter quelques paroles écrites à la hâte. Puis il a fini par réécrire de vraies paroles. Je trouve que le résultat est réussi, mais encore une fois, je ne suis pas la bonne personne pour en parler (rires). Mais j’aime beaucoup cet album ! En plus, nous avons même Brian May dessus ! Ce qui est super !

Oui, d’ailleurs est-il venu en studio avec vous pour enregistrer?

Non, nous avons enregistré à Los Angeles. Mais nous connaissons Brian depuis des années. Nous souhaitions faire une collaboration depuis longtemps et à chaque fois cela n’était pas possible. Mais là il nous a dit “je vais essayer cette fois-ci”. Il s’est donc dégagé du temps. Il a écouté la chanson et l’a aimé. Du coup il a enregistré le solo et nous l’a envoyé par internet. Tu sais, c’est vraiment l’une des personnes les plus gentilles du monde. Et il est si talentueux ! J’ai toujours du mal à me dire que Brian May joue sur une de nos chansons ! Mais je lui ai promis que désormais je ne lui demanderais plus rien pendant au moins deux ans ! (rires). Je l’appelerai au téléphone, mais sans lui réclamer de jouer sur un morceau désormais ! (rires).

Phil Campbell, Motorhead, Interview, Bad Magic, Review

Sur cet album, vous avez également choisi de reprendre “Sympathy for the Devil” des Stones…

(il coupe) Ouais ! ouais !

Pourquoi ce choix?

Nous aimons faire des reprises car c’est quelquefois difficile d’écrire de nombreuses chansons, surtout chaque année depuis quarante ans ! C’est un morceau vraiment sympa. Je n’ai jamais été un grand fan des Stones. J’aime bien, mais je n’ai jamais été fou d’eux non plus ! Mais je pense que nous avons fait du bon boulot avec cette reprise. Il y a pas moins de 18 couches de guitare dessus. La première fois que j’ai écouté les paroles que Jagger a écrites, je me suis dit qu’elles étaient quand même assez cool. C’est une bonne chanson, il faut lui rendre justice. Elle devrait être jouée à toutes les soirées ! Soit au début, soit à la fin, mais jamais au milieu d’une soirée ! (rires).

Cette année marque également le quarantième anniversaire de Motörhead. Toi-même tu es dans le groupe depuis plus de trente ans. Prévoyez-vous de faire quelque chose de spécial, comme un autre DVD anniversaire?

Nous n’allons pas faire quelque chose de spectaculaire, tu vois? C’est bien de commémorer quarante ans, mais nous voulons surtout continuer à jouer et à écrire de la bonne musique. Peut-être que nous ferons quelques surprises, mais rien que je ne puisse te dévoiler pour l’instant. Nous avons quelques idées en tête et nous ferons quelque chose d’un peu spécial quand même.

Après avoir annulé deux fois, vous allez enfin pouvoir tourner prochainement avec Saxon en Europe cet automne. Es-tu excité à l’idée de prendre la route avec eux?

Je ne suis pas du tout excité à l’idée de tourner avec Saxon et Girlschool! (rires) C’est une super réponse non? (rires). Bien sur, je suis excité à l’idée de tourner avec eux, pas tant que ça mais quand même ! (rires).

Lemmy, Motorhead, Bad Magic, Review, Interview, Kilmister,

A l’occasion de ces concerts, quel morceau de Bad Magic en particulier souhaiterais-tu jouer?

J’aimerais pouvoir tous les jouer. Mais cela n’arrivera probablement pas ! (rires) Pour cela je devrais me battre avec un bassiste et un batteur ! Nous allons tout de même devoir en jouer et on va en jouer! Mais si nous merdons, nous merdons ! Mais on va essayer !

As-tu des projets pour le Phil Campbell All Star Band? J’ai vu que tu allais également jouer avec ce groupe lors du prochain Motörboat Cruise. 

Il y a des choses de prévues oui. Nous avons déjà donné quelques concerts en Italie, il y a trois semaines. Je suis actuellement pris avec Motörhead mais nous ferons quand même quelques tournées l’année prochaine avec le All Star Band. Nous voulons enregistrer des chansons originales. Au début, l’idée était de faire ce groupe pour le fun, d’autant plus que mes enfants en font partie. Mais l’année prochaine je ferai quelque chose avec ce groupe. Avec Motörhead, au lieu de 120 concerts, nous allons en faire seulement soixante l’année prochaine, donc j’aurai un peu plus de temps. 

Phil Campbell, Motorhead, Interview, Bad Magic,

Pour revenir à Motörhead, il y a un jeu vidéo qui va sortir prochainement, intitulé  “Victor Vran Motörhead Through the Ages”. Y as-tu joué toi même? Que peux tu nous dire sur ce jeu?

Et bien, je me suis plaint auprès des développeurs hier à propos de mon visage. Ils m’ont envoyé une image tirée du jeu. Et ma tête ne me plaisais pas du tout! Donc j’ai passé la journée à me plaindre pour qu’ils l’a changent ! (rires). Mais je n’y ai pas encore joué, je le ferai, mais pour l’instant on est encore au stade de développement. Mais je veux juste m’assurer que j’aurai l’air cool dans le jeu ! (rires) Hier je n’avais pas l’air cool !

Dernière question, mais pas des moindres, comment va Lemmy? Sa santé s’est elle améliorée?

Lem? Oh, il va bien, il est rentré à Los Angeles depuis deux semaines. Il est en forme, il sourit, plaisante tout le temps. Lemmy est redevenu Lemmy ! Il est redevenu un trou du cul, comme avant ! (rires) Je dis ça mais je l’adore ! (rires)

Merci Phil pour cet entretien qui touche à sa fin.

Oh, merci à toi, c’était très sympathique de discuter ensemble ! On se voit au Zénith de Paris, en espérant que l’album te plaise et plaise aux fans ! Venez nombreux !

Interview réalisée par téléphone le 14 Aout 2015
Un grand merci à Olivier Garnier de Replica pour avoir rendu cet entretien possible.
Photographies : © Childintime 2015
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements