Tsjuder – Antiliv

Non !!! Ils n’ont pas ralenti la cadence depuis leur précédent opus Legion Helvete et leur grand retour sur le devant de la scène black metal en 2011. Antiliv c’est du compact avec 8 titres pour 46 minutes.

Toujours la « niaque », Tsjuder déroule toujours des riffs bien aiguisés, en accord parfait avec une des rythmiques les plus percutantes de Norvège.

Diablement prenants, les Norvégiens nous charment dès les premières notes de « Kaos »  avant que sur « Krater » le batteur AntiChristian cinglant tel un fouet nous fasse avancer au devant d’explosions qui s’approchent de plus en plus près de nous. Tout comme « Djevelens mesterverk » avec à nouveau cette rythmique diabolique et les riffs de Draugluin en cascade ruisselant de haine qui donne une ambiance black n’ roll, mais à 2000 à l’heure !

Quelle facilité ils ont de nous sortir des titres auxquels on accroche dès la première écoute et ce même sur le « mid-tempo tout relatif » de « Ved ferdens ende » ! La voix de Nag est toujours aussi haineuse avant que les derniers coups de boutoirs nous balancent une attaque thrashienne des plus moribonds aux accents d’un blackeux possédé.
 

Tsjuder


Ils nous parlent du pays avec « Norge », riffs sataniques jouant sur des notes interdites par le Vatican. Je ne sais pas mais avec Tsjuder on ressent une force indescriptible dans leur musique, un envoutement grâce aussi à la voix comme sur « Slumber with the Worm » qui n’arrête pas la cadence, même dans les pentes les plus difficiles. Violent comme un Marduk, décomplexé et décalé comme un Watain.

Ça rend dingue ! A s’arracher les dents pour les remplacer par une cartouchières !

« Demonic Supremacy » joué en avant-première lors de l’édition 2014 du Hellfest est un bloc compact : lisse où rien ne dépasse tout comme un poil pubien aux abonnés absents des vidéos de Youporn. Ca déroule et ça ne s’arrête pas pour prendre d’autostoppeuses. Non, les Norvégiens les écrasent et en font des pochettes d’albums. Le break est contaminant, ensorceleur !

J’avais déjà mis un 8 au précédent album. Que vais-je bien pouvoir faire pour celui-ci ?

Lionel / Born 666

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements