Doro au Hellfest 2011

Doro enflamme la Mainstage 2 à 20h05

Sulfureuse icône féminine du Heavy Metal, la belle allemande Doro Pesch et son groupe a bien décidé de montrer qu’elle n’a pas fini de nous faire headbanguer. Pari gagné !

Si elle n’a rien révolutionné, on peut être sûrs que Doro a séduit. C’est avec un Heavy Metal classique mais efficace que la belle a fait frémir les tignasses des nombreux metalleux présents en ce début de soirée. Musiciens gonflés à bloc et chanteuse bien en forme étaient au menu.

Si la prestation du groupe n’est pas sujette à critiques, c’était malgré tout vers la légendaire frontwoman (associée à « MILF Power, selon une pancarte, que de bon goût en ce festival…) que tous les regards étaient tournés. A 47 ans, la belle allemande ne compte pas jeter l’éponge et se démène avec toujours autant d’énergie sur scène. Elle ne sera pas non plus économe en remerciements et en sourires, et ce n’est pas son fort accent allemand qui déplaira aux festivaliers. Et qu’en est-il de sa voix ? Force est de constater qu’elle n’a rien perdu de son grain rock n’roll, sans en abuser, le public n’est pas venu voir Bonnie Tyler après tout !

Côté setlist, elle était clairement orientée old school. Sur 11 titres, 8 viennent de son ancien groupe, Warlock. Même son dernier album solo, Fear No Evil, n’a été représenté que par un seul titre, "Running With The Devil". Mais les fans n’ont pas boudé leur plaisir, car cela leur a permis d’apprécier les légendaires "I Rule The Ruins" ou "True As Steel", et bien évidemment le classique des classiques, "All We Are", pour lequel le public a bien été mis à contribution.

Il régnait à ce concert une ambiance bon enfant et fraternelle, comme une messe metallique, que Doro a officié avec talent et ferveur. Même après presque 30 ans à servir la cause, la chanteuse n’a pas perdu son talent pour se mettre le public dans sa poche et communiquer sa passion pour le Heavy Metal, en témoigne son commentaire sur Judas Priest. Peu de chanteuses peuvent aujourd’hui se targuer d’avoir un tel charisme sur scène.

Avec une setlist nostalgique avec une chanteuse d’une autre époque, le résultat a donné un voyage dans le temps bien agréable. Rendez-vous à Paris en octobre pour remettre le couvert !

Setlist :

Intro
Earthshaker Rock
I Rule the Ruins
Burning the Witches
Running From The Devil
Night Of The Warlock
Metal Racer
Für Immer
True as Steel
Hellbound
Burn It Up
All We Are

Pour accéder à toute la galerie photo de ce concert, visitez :
http://www.yog-photography.com

Photos : © 2011 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements