Týr – The Lay of Thrym

Ils sont originaire des Iles Féroé et nous reviennent avec leur sixième album The Lay of Thrym. Mais si !! Vous connaissez cette discrète contrée ! Leur équipe de foot avait fait trembler la sélection de Raymond Domenech avec un inoubliable (1-0) tout de même en faveur de la France. Il faut dire que les archipels sont composés que de 50 000 âmes…

Situé entre la mer de Norvège et l'océan Atlantique, à mi-chemin entre l'Écosse et l'Islande, les îles Féroé forment un pays constitutif du royaume du Danemark, avec le Danemark donc et le Groenland. Alors vous vous attendez à du Black/Death à tendance Viking du je ne sais pas quoi mais du sombre, du « velu en veux-tu en voilà »…mais non ici on est plus dans du Heavy Metal à tendance mytho-Folk nordique.

Týr, dieu de la mythologie nordique. Selon les germains il serait le dieu du ciel, de la guerre juste, et de la stratégie. Mais pour les scandinaves il serait soit le fils d'Odin, soit celui du géant Hymir…

 

Tyr

Les guitares sont très Heavy comme sur « Evening Star », très maidennienne avec l’intro sur « Hail of Freedom » ou sur « Konning Hans » mais on est loin de musique purement Viking.
On navigue plutôt dans un Metal avec des touches de Folk Metal épique et progressif ; avec des envolés lyriques et des guitares qui suivent le chant comme Thor derrière Thrym pour récupérer son marteau... sur l'illustration de l'album il l'a récupéré.

Les solos sont dans la tradition des groupes Heavy des années 80. Tapping, descente de manche à fond le drakkar. Bref, rien de vraiment passionnant à se mettre sous la dent, d’autant plus que les titres sont assez courts pleins de bravoure et de bons sentiments.

A noter la présence en bonus track de deux titres hommage : Tout d'abord « I » de Black Sabbath quand Ronnie James Dio était revenu dans le groupe avec Denhumanizer. Est-ce un gros clin d’œil puisque le précédent album du groupe de Tony Iommi sorti en 1990 s’appelait Tyr ? « Stargazer » de Rainbow y est aussi interprété… Par respect des groupes légendaires précités je ne ferai pas de commentaires.

 

Tyr

Il faudra que l’on m’explique un jour où se trouve l’esprit Viking Metal dans leurs titres…sinon du Viking pour jeunes pré-pubères ayant bu leurs premières Red Erik dans un pub sur des tables en bois collantes de bières, bras dessus, bras dessous avec de jolies irlandaises peu farouches entonnant des hymnes comme « Flames of the Free » ou « Shadow of the Swastika ».

Je pense tout simplement que Týr est un groupe de Power Metal venant du Nord tout simplement. Les amateurs d’Hammerfall, d’Helloween ou de Freedom Call ne seront peut-être pas d'accord à ce sujet. Moi…si !

Lionel / Born 666

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements