Elder (+ Nick Oliveri + Mos Generator) au Glazart (20.07.2015)

Aïe, mes aïeux
 


Avec un nouvel album dense et mais réussi, en plus d'une superbe performance au Hellfest, les projecteurs étaient clairement braqués sur le trio de stoner psychédélique américain Elder. Accompagnés de Mos Generator et Nick Oliveri, tous les éléments étaient présents pour passer une excellente soirée. Et ce fut le cas.

 


Mos Generator
 


Les Mos Generator ne font pas dans le détail : du gros stoner qui tâche et taille des bûches comme on l'aime, rien de plus, rien de moins. Cet aspect direct et accrocheur est d'ailleurs le charme principal de leur musique. Le discours est bien joué, le son est bon et gras, que demander de plus ?Avant de nous livrer sa prochaine tartine, le chanteur et guitariste Tony Reed nous dit que cette chanson est inspirée par la NWOBHM. Et effectivement, on retrouve une rythmique lourde typique de la grande époque du genre, particulièrement à la batterie. D'ailleurs le batteur Jon Garrett a sa grosse caisse bloquée par un énorme parpaing. Voilà qui décrit mieux que toute image la puissance de son jeu.
 

Mos generator, tony reed, queens of the stone age, kyuss, acoustic, stoner, psychedelic,

A la fin de la chanson, Tony nous pose une question "Vous avez sentis le heavy metal ?" Mais oui, Tony, ne t’inquiète pas ! Du côté du public, ça s'agite bien comme il faut, en dépit du fait que Mos Generator soit le groupe d'ouverture. On pourrait dire :"Comme d'habitude" à un concert Stoned Gatherings. Ce n'est pas une légende, l'ambiance à ces concerts est vraiment particulière.Mais Mos Generator ne fait pas que d'envoyer des bûches pendant 40 minutes, ils savent aussi balancer des chansons plus lentes sur un ton carrément bluesy, mais jouée avec toujours autant de puissance. Ce ton blues s'entend d'ailleurs dans les solos de Tony. On sent qu'il a bien étudié ses Stevie Ray Vaughan, Rory Gallagher ou encore BB King. Bref, à part un solo de guitare peut être un peu étiré sur l'avant-dernier morceau, c'est un sans-fautes pour Mos Generator. Le groupe n'invente certes rien, mais fait ce qu’il faut pour passer un bon moment.
 

Mos generator, tony reed, queens of the stone age, kyuss, acoustic, stoner, psychedelic,

 

Nick Oliveri
 


Voir un type reprendre des chansons de Queens of The Stone Age et Kyuss en acoustique en chantant à moitié faux, ça vous emballe? Non ? C'est tout à fait compréhensible. L'intérêt de voir un musicien reprendre ses morceaux en acoustique est souvent de les découvrir sous un nouveau jour... Sauf qu'ici, on parle de Kyuss et des Queens, soit deux groupes dont les compositions ont été pensées pour être jouées sur des amplis Orange avec le potard coincé sur le 11.  Autant le dire clairement, en acoustique, il y a de quoi être sceptique.
 

nick oliveri, queens of the stone age, kyuss, acoustic, stoner, paris, glazart, 2015,


Il faut bien admettre que Nick a un jeu de guitare plutôt honnête, mais dans un concert solo en acoustique, cela ne suffit pas, malheureusement. Et ce n'est pas en faisant monter le public sur scène pendant une chanson que ca changera. Alors oui, c'est sympa d'entendre des classiques des groupes susmentionnés en acoustique, mais il n'y a pas de valeur ajoutée, pas de réarrangement, juste une bête transposition des compositions originales sur une acoustique. Tout cela fait donc que, malheureusement, cette performance de Nick Oliveri aura été vite oublié. 

 

Elder
 


Ce qui frappe avec Elder, c'est à quel point leur musique est plus énergique en concert par rapport aux versions studio. En effet, le power trio parvient très nettement à insuffler une nouvelle vie dans ses compositions sur scène, grâce à une interprétation puissante de ses musiciens.

Elder, lore, acoustic, stoner, psychedelic, paris, 2015, glazart,

Pour accompagner le spectacle, Elder a la bonne idée d'y ajouter une projection psychédélique, qui vient ajouter une touche hallucinogène supplémentaire à un set qui fleure déjà bon les années 70. De fait, les chansons de Elder sonnent comme des jams sessions jouées à Woodstock par des musiciens chevronnés. On notera tout de même que la voix est quasiment inaudible dans le mix, mais qu'importe, le charme prend effet malgré tout.
 

Elder, lore, acoustic, stoner, psychedelic, paris, 2015, glazart,


La température ressentie comme réelle commence à monter en flèche, car la prestation d'Elder est intense. Tant et si bien qu'il y aura une courte coupure de courant causée par la chaleur. Un bref temps mort dont profitent les musiciens pour s'hydrater et plaisanter avec les premiers rangs. Visiblement détendus et contents d'être là, ils remercient le public d'être venu en nombre aussi important avec de relancer la machine rock n' roll !
 

Elder, lore, acoustic, stoner, psychedelic, paris, 2015, glazart,


Clairement, l'un des éléments les plus marquants du groupe est le jeu très dense et riche en entrelacs de nombreuses pédales d'effet de Nick DiSalvo. Véritable machine à tisser du riff, un guitariste pourrait tout à fait passer tout un concert d'Elder à le regarder jouer sans se lasser. Car il y a du beau jeu, et très peu de pains à la clé. En tout cas, c’est déjà l’heure du rappel pour Elder, qui conclut son concert avec le puissant « Gemini ». Un excellent moment haut en couleurs, pour sûr !

Photos : Sylvain Chéreau / © 2015 Das Silverfoto
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements