Bill Kelliher (guitariste de Mastodon) au Sonisphere 2011

Interview par Nidhal Marzouk
Retranscrite par Katarz

Musicien interviewé : Bill Kelliher (guitars)

L'interview débute en off avec une anecdote amusante d'un récent retour en Russie...

"Comment on sort de la Russie ? Ca craint. On a amené 20 sacs pour le voyage. A l'aéroport ils nous ont fait poireauter pendant 3 heures. Dans d'autres pays y'a pas de problème, on nous demande :
« Vous avez combien de sacs ? Vingt ? Pas de problème. Vous payez par carte ? »
Mais ici ça n'en finit pas, tu remplis des papiers et il n'en ont jamais assez. Sauf si tu tombes sur quelqu'un et tu lui dis. Tiens voilà 1.000 $. « Allez-y ! Vous pouvez passer ! ». Je crois que c'est ça qu'ils attendent ! (Rires)"

Après cet interlude impromptu, les choses sérieuses commencent. Histoire d'en savoir plus sur le nouvel album de Mastodon à venir le mois prochain...

Bienvenue et merci pour cette interview pour La Grosse Radio ! Juste une question à propos de votre nouvel album. Comment le comparerais-tu à l'album Crack the Skye ?

Tu sais Crack the Skye est un album très réfléchi, avec un contenu très riche. C'est un album  profond avec beaucoup de signification. Il y a une vraie histoire derrière cet album et un certain ordre des chansons qui guident l'auditeur tout au long de l'histoire. L'univers est très sombre et négatif aussi.

Le nouvel album, The Hunter, est plutôt une compilation des anciennes chansons que nous avons écrites mais que nous n'avons pas pu intégrer dans les albums précédents parce qu'elles étaient trop rapides, ou trop brutales, et ne convenaient pas à l'univers de Crack the Skye. Nous avons donc retravaillé ces morceaux et les avons complètement revisités. Il y a un nouveau travail fait sur la voix notamment. Ce nouvel album n'est pas morbide, sombre, ou brutal, mais au contraire plutôt sporadique, des explosions d'énergie par ci par là, et avec des morceaux qui ne font jamais plus de 4 minutes.

Donc pour moi, cet album sonne vraiment plus comme ce que nous faisions avant, par exemple sur Leviathan, avec des voix chantées qui se rapprochent de ce que tu peux trouver sur Crack the Skye. Il y a des chansons énormes sur cet album, certaines me donnent vraiment la chair de poule !

Bill Kelliher (Mastodon)

Parlons de l'artwork du nouvel album. Qui en a eu l'idée ?

Nous avons eu envie de changer certaines choses sur cet album. Nous avons l'habitude de travailler avec Paul Romano qui nous suit depuis longtemps et qui nous a conçu toutes les pochettes d'albums. Mais comme tout s'est précipité avec ce nouvel opus, nous avons appris qu'il allait sortir bientôt, nous ne pouvions pas attendre d'avoir un artwork de Paul. Ses peintures prennent beaucoup de temps. Cela vaut la peine à chaque fois mais ce coup-ci, nous avions besoin d'agir vite. Alors nous avons fait le tour d'internet et nous avons trouvé ce grand sculpteur, AJ Fosik, et nous avons trouvé ses sculptures géantes tridimensionnelles géniales. Alors nous lui avons demandé s'il était disponible et si ça l'intéressait de faire quelque chose pour nous. Il a immédiatement accepté et notre collaboration s'est fait comme ça.

De toute façon sur cet album nous avions voulu changer complètement notre manière de fonctionner habituelle. Alors nous avons aussi changé de producteurs, même la manière de construire et travailler les chansons a été revue. On n'avait pas la moindre idée de ce qui allait en résulter mais je trouve le résultat absolument génial !

Vous n'allez donc plus faire retour en arrière et vous allez faire les choses différemment désormais ?

Oui absolument, tu ne veux pas faire toute ta vie la même chose, refaire le même album encore et encore...  A moins que tu ne sois Slayer ou Ramones, qui sonnent génial et qui n'ont plus rien à prouver. Mais nous voulions sonner différemment. Nous voulons progresser, aller de l'avant, tenter de nouveaux sons, de nouvelles thématiques. Moi je suis à 100% de l'avis de continuer dans cette voie. J'ai encore vu des personnes qui ont découvert la pochette de l'album et l'ont jugée merdique et ensuite, ils vont en déduire que l'album sera nul. Tu ne peux pas juger un album par sa pochette !

Pour nous la pochette est plus simple, mais elle a une signification profonde, tout comme l'album, qu'elle reflète complètement. Ce n'est pas à la hauteur de la profondeur de la pochette de Crack the Skye mais selon moi elle est absolument géniale. Nous on veut changer cet angle là, point. Si tu es un vrai fan de Mastodon, tu adoreras l'album, ça j'en suis persuadé. Nos fans, notamment en Hollande, ont trouvé les morceaux que nous leur avons révélés absolument géniaux. Ce sera du bon.

Pourquoi le morceau « Deathbound » récemment sorti n'est-il pas « officiellement » sur l'album ?

Lequel ? Le nouveau ? Je ne sais pas. Peut être parce que c'est une chanson spéciale, et pour le clip. Cette chanson nous est venue quand nous écrivions l'album Crack the Skye. Certaines chansons que nous avions terminées plus tôt se sont ainsi retrouvées sur ce nouvel opus. "Deathbound" ne convenait pas sur Crack the Skye, il était trop rapide.

Que pensez-vous à propos du public français et à propos de la France en général ?

On n'a pas tellement joué en France. On a joué au Zenith et au Trabendo, et c'était vraiment génial. C'était si chaud et on transpirait comme des fous. Les gens étaient déchaînés dans ce club. Mais en même temps, je pense que quand tu joues avec des groupes comme Slayer, par exemple, les gens s'en foutent de voir Mastodon. Ils sont là pour voir les légendes, Maiden, Metallica.
Ouvrir pour ces groupes est difficile, nous l'avons fait en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne.

C'est difficile de juger la France car finalement nous y avons peu joué, ou alors en ouverture pour de très grands noms du metal. Je n'ai rien contre le public français, c'est mon boulot de nous faire aimer par le public français.

Le public français est peut-être pas très expressif, les gens ne sautent pas en l'air et semblent plutôt prendre des postures du genre « j'apprécie le concert dans mon coin »...

Oui mais je comprends cela très bien ! Tu sais je ne saute pas en l'air non plus ! On appelle ça « l'effet Neurosis ».

On a vu Neurosis récemment, c'est excellent. Le concert était génial et pourtant on était tous stïques, personne ne dansait, tu vois ? C'est de la musique très profonde et il y a un processus mental qui se passe. Ce que nous faisons c'est pas du Green Day, on fait pas dans la musique dansante.

Et à propos du Sonisphere ? Qu'en pensez vous ?

C'est un super festival à voir. Il y a des groupes énormes, et on est amis avec la plupart d'entre eux. Metallica, Slayer, Anthrax, Megadeth. C'est très cool de voir ce big four de nouveau ensemble sur la même scène, c'est simplement incroyable ! On est tous amis avec Slipknot, Iron Maiden. C'est un très bon festival je pense.

Bill Kelliher (Mastodon)

Nous, on attendait le Sonisphere avec impatience, car en France nous n'avons qu'un "gros" festival metal, le Hellfest. Que penses-tu de celui-là ?

Le Hellfest est un festival qui est très bien organisé aujourd'hui. Mais jétais au Hellfest quelques années auparavant et c'était un cauchemar. Il y avait une année, 2007 je crois, où il y avait un tel déluge que le matériel explosait, les groupes n'ont pas pu jouer, c'était une catastrophe.

Depuis les choses ont changé. C'est très bien organisé.

Oui et nous avons joué au Hellfest en 2009. C'était déjà très bien ! On en a bien profité.

Après le Sonisphere nous allons à Stockholm pour y donner un concert et ensuite nous rentrons à la maison. Je crois qu'on va être épuisés à l'issue de ce festival.

Dans ce cas ce sera tout, merci beaucoup pour cette interview. Merci beaucoup.

Merci !  



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements