War Agenda – Night of Disaster


« Night of Disaster est une déclaration d’amour au thrash »

Le thrash metal est un sous genre du heavy metal qui a connu son apogée dans les années 80, grâce à des groupes comme Metallica, Slayer, Anthrax et Megadeth, qui ont largement contribué à populariser le genre. Au début des années 90, avec l’arrivée du death metal et du black metal, le thrash perd en popularité, notamment à cause d’un manque de renouvellement. Ce désintérêt du public va forcer beaucoup de groupes à sortir de leur zone de confort et tenter de nouvelles expériences. On citera briévement Metallica avec son Black Album, Kreator avec Endorama et Megadeth avec Youthanasia.

Depuis les années 2000, le thrash revient en force pour le plus grand plaisir des fans. De nombreux groupes tentent de retrouver ce son brut et les voix typiques de la grande époque. Tandis que certains groupes essaient de se démarquer en proposant une touche progressive et heavy, d'autres se contentent de jouer du thrash old school.

Il est maintenant temps de s’intéresser au premier album de War Agenda, groupe de thrash allemand, surfant sur cette vague revival. Le groupe a été crée en 2012 et a enchaîné les concerts avant de proposer une démo en 2013, puis l'enregistrement en studio de Night of Disaster en 2015.

La tâche n'était pas aisée. En effet, nombreux sont les groupes à s'engouffrer dans la brèche du thrash old school avec plus ou moins de réussite. Parmis les meilleurs on notera Havok, Angelus Apatrida, BattlecrossBonded by Blood et Hexen qui réussissent à faire vibrer la corde nostalgique des fans de thrash de la première heure, tout en apportant une touche de modernité.
 

https://www.lagrosseradio.com/_images/fck/22890.jpg


Night of Disaster est une déclaration d’amour au thrash. Dans chaque piste se cache un clin d’oeil aux grands pontes du thrash, et l’auditeur s’amusera à les déceler au cours de ses écoutes. Les riffs sont d’une précision chirurgicale et tapent dans le mille à coup sûr, la voix du chanteur rappelle par moments Tom Angelripper (Sodom), ce qui est du meilleur effet.

Les compositions sont rapides, on sent que les membres en ont sous le pied et qu'ils s'en donnent à coeur joie. Certains morceaux vous ramènerons directement à Slayer, Metallica et Kreator. Mention spéciale à « Disaster of a Mad Man » qui avouons-le marche sur les plates bandes de « Dead Skin Mask » avec son riff d’entrée, très typique de la bande à Araya.

War Agenda varie les plaisirs avec « Time Heals Nothing », ses envolées et son intro mélancolique, clairement un des morceaux à retenir dans cet album. Du côté des perles thrash, on notera « Genocide », « Night of Disaster » et « Shot to Pieces », redoutables d’efficacité avec leurs refrains imparables .

Si les mots simplicité et efficacité definissent parfaitement cet album, force est de constater que War Agenda n’atteint jamais des sommets de technicité. Le groupe se cantonne à nous resservir les même riffs déjà entendus maintes fois ce qui finit par être dérangeant : entre hommage et plagiat, la frontière est mince et elle devient très floue au fur et à mesure que les titres défilent.
N’oublions pas que le groupe est jeune et que si les compositions sont très matures, ils manquent cruellement de personnalité.
 

https://www.lagrosseradio.com/_images/fck/22891.jpg

La force de cet album est de pouvoir réunir les vieux thrasheux et les nouveaux, chacun y trouvera son compte tant l’album est varié. Les nombreuses références tantôt discrètes, tantôt grossières ne manqueront pas de faire réagir les connaisseurs.

Si War Agenda ne révolutionne pas son monde avec Night of Disaster, la faute à des riffs éculés, les Allemands réussissent tout de même à nous faire voyager dans le passé.

Avec ce premier album, les Teutons nous livrent une petite pépite de thrash qui sent bon la sueur et les cheveux gras, assurément l’un des albums thrash à posséder en cette fin d’année 2015.

 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements