Charlotte Wessels, chanteuse de Delain et Phantasma


Fin d'année chargée pour Charlotte Wessels qui est en tournée avec son groupe Delain mais aussi occupée avec la sortie du premier album du projet Phantasma dont elle assure l'écriture et le chant. Un entretien qui nous en apprend plus sur la genèse de Phantasma ainsi que sur le futur de Delain et enfin sur les goûts de la demoiselle ! 

Bonjour Charlotte et bienvenue sur La Grosse Radio ! C’est une fin d’année chargée qui se profile à l’horizon pour Delain avec une tournée en Amérique du Sud et Amérique Centrale puis une tournée en tête d’affiche en Europe. Comment te sens-tu à l’aube de ces dates ?

Très heureuse de continuer à faire partager les compositions de cet album avec le public ! Nous avons déjà beaucoup tourné et nous avons eu la chance de faire écouter ces titres à beaucoup de gens qui ne sont pas forcément des fans de Delain, notamment puisque nous avons ouvert pour Within Temptation, Sabaton ou encore Nightwish donc avoir la chance de faire une tournée en tête d’affiche est super valorisant pour nous. Je trouve en plus que l’album prend une nouvelle dimension sur scène, une dimension qui plaît au public avec une véritable dynamique qui s’installe.

La date au Divan du Monde sera la toute première en France en tête d’affiche pour cette tournée après donc, les premières parties de Within Temptation et Sabaton. Est-ce qu’on peut s’attendre à quelques surprises ?

Je ne peux rien te dire puisque sinon ce ne serait pas un surprise (rire). En étant sérieuse, il y a des chansons que nous n’avons encore jamais joué en live puisque le format de première partie ne nous le permettait pas donc effectivement cela va nous permettre d’offrir une setlist diverse et variée aux fans de Delain. Avec déjà quatre albums, nous devons faire plaisir à chacun que ce soit un fan nous ayant découvert avec Lucidity ou quelqu’un qui ne nous connait que depuis We Are The Others par exemple.


Pour la tournée européenne, vous emmenez The Gentle Storm avec vous pour ce qui s’annonce être des soirées folles pour les fans de metal symphonique. Comment s’est passée cette mise en relation ?

Le monde du metal symphonique est un petit monde et puis nous venons du même pays alors c’est encore plus simple, d’autant plus que notre guitariste Merel Bechtold jouera aussi avec The Gentle Storm donc cela va de soi. J’ai énormément écouté The Diary à sa sortie, et même avant sa sortie, et cet album est un bijou alors pour nous c’est vraiment extraordinaire de partir en tournée avec des amis.

Est-ce qu’un CD et/ou DVD live est prévu suite à cette très longue tournée pour The Human Contradiction ?

Non, malheureusement non. Je sais que c’est quelque chose qui est beaucoup demandé par les fans mais pour nous, c’est toujours plus intéressant de travailler sur quelque chose de nouveau plutôt que d’être concentré sur l’enregistrement de quelques choses qui existent déjà. C’est pourquoi depuis le début du groupe, on s’est vraiment concentrés en termes d’énergie et de budget à sortir des nouveautés. Mais on sait que les fans apprécieraient donc vu que l’idée est intéressante, on y pensera je pense dans le futur.

En 2016, vous repartez en Amérique du Nord avec Nightwish. Quelle est pour toi la plus grosse différence entre les USA et l’Europe ?

On retrouve déjà énormément de différences en Europe entre les différents pays ou même à l’intérieur d’un pays, par exemple les Pays-Bas où il y a une différence d’énergie et de culture en le nord et le sud du pays. Je trouve que l’on ressent plus les différences entre les Etats qu’entre les continents surtout vu la taille des USA. Quelque chose que j’ai souvent remarqué plutôt entre les Pays-Bas et les USA est que chez nous, nous avons des salles absolument magnifiques avec une acoustique, un accueil pour nous comme pour le public qui est extraordinaire alors qu’aux USA les salles sont beaucoup plus basiques.

Avez-vous commencé à écrire pour le prochain album de Delain ?

Oui ! Il y a peu de temps mais nous avons déjà pas mal de choses enregistrées. Nous allons être en tournée pour encore un bout de temps alors nous devons avoir pas mal de titres déjà pré-enregistrés pour l’année prochaine.

Est-ce que Delain est un groupe qui aime écrire en tournée ou alors tout arrive au retour à la maison, au studio ?

La plupart du temps cela arrive quand on rentre chez nous, entre deux tournées dans notre studio ou chacun chez soi. Pour des choses basiques, nous pouvons les écrire et enregistrer en tournée bien sûr comme pour les paroles où ce n’est pas un problème pour moi d’écrire à n’importe quel endroit, à n’importe quel moment.

Parlons maintenant de Phantasma. Quel excitant nouveau projet ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ? L’album est vraiment incroyable, c’est une véritable réussite !

Merci beaucoup ! Aujourd’hui est mon premier jour de promo pour ce nouveau projet et je ne sais pas encore ce que les gens en pensent alors merci beaucoup pour ce retour.

Cela fait longtemps que nous travaillons sur ce projet puisque comme tu peux l’imaginer nous sommes déjà tous bien occupés par nos groupes respectifs. Toute la partie musicale a pris beaucoup de temps parce que c’est quelque chose de différent pour nous mais ce qui a vraiment pris du temps à développer est toute l’histoire autour. L’idée de base vient de Georg Neuhauser (chant, Serenity) qui a toujours voulu monter un opera Symphonique, à la base cela devait être un album de Serenity mais il s’est vite rendu compte que cela devait être un projet séparé. Il s’est ensuite rapproché d’Oliver Philipps avec qui je travaille beaucoup pour Delain et de fil en aiguille je me suis retrouvé sur le projet pour la partie écriture et la partie vocale !

Comment s’est passé la mise en forme de l’histoire justement ?

Je suis partit d’une page blanche, totalement. Avec Georg, nous avons beaucoup discuté de sa vision de l’album, de ce qu’il voulait raconter et moi je suis retournée à mes carnets dans lesquels je commence beaucoup d’histoire sans jamais les terminer (rire).

A un moment donné, je suis tombé sur cette idée des « Deviant Hearts » et nous avons décidé d’orienter l’histoire dans ce sens. Ainsi l’album est accompagné d’un livre que j’ai écrit et qui raconte l’histoire en plus des paroles de l’album.


Il y a énormément d’invités sur cet album comme Chloe Lowery du Transsiberian Orchestra ou Dennis Schunke de Van Canto. Comment cela s’est passé pour que tout ce monde se retrouve sur l’album ?

Tout s’est passé très vite. Nous étions encore en pleine phase d’écriture et de composition pour l’album alors que pour le livre j’avais plus de temps mais la deadline fixée approchait à grand pas et dans l’histoire il y a des personnages qui apparaissent et donc nous avions besoin de voix pour incarner ces personnages. C’est ainsi qu’on peut donc retrouver Chloe, Dennis ainsi que Tom Englund d’Evergrey au chant sur l’album. Il y a aussi des invités autres comme Jason (batterie) et Randy (basse) du Neal Morse Band et enfin Tom (guitare) qui est un ex-Serenity.

Sachant que le livre existe, nous avons eu aussi la liberté de tester plus de choses sur l’album sur le plan vocal, offrant à chacun de choisir le personnage incarné.

Combien de temps au total cela a pris d’écrire les paroles et le livre ?

Environ un an je dirai. Enfin pas de manière linéaire puisque je pouvais ne rien faire pendant deux-trois mois puis m’y remettre donc c’était un processus assez haché.  Tout devait se faire entre les différentes activités que j’ai avec Delain tout rien n’a pu se faire en continu.

En tant que parolière, comment arrives-tu à surmonter le syndrome de la page blanche ?

C’était assez différent cette fois parce que je savais que cette nouvelle allait être publiée, étant une part importante de l’histoire de l’album, donc contrairement à pleins de véritables écrivains je n’avais pas cette peur que le manuscrit soit rejeté. Je suis plutôt du genre à réécrire une phrase pendant des heures plutôt que d’abandonner et d’y retourner plus tard. Après il y a des moments beaucoup moins productifs que d’autres donc c’est pour ça que j’écrivais pendant la nuit avec un bon verre de vin ! Le vin semble m’aider à surmonter ce syndrome les rares fois où cela arrive. (rire)

En quoi c’est différent pour toi d’écrire et chanter dans Phantasma par rapport à Delain ?

Sur le plan vocal je n’ai pas l’impression que ce soit vraiment différent du moins pas de manière intentionnelle par contre sur le plan de l’écriture, totalement. Je pouvais écrire des choses trop proches de Delain et qui n’avaient pas lieu d’être dans Phantasma.

Par exemple dans Phantasma, c’est l’histoire qui est la plus importante dans le processus, tout doit se fait en parfaite symbiose. Alors que dans Delain, tout est écrit de manière séparée.

Peut-on espérer voir Phantasma prendre vie sur scène ?

Pour être honnête, nous n’en avons pas encore parlé ensemble. Je pense qu’on peut exclure la tournée parce que chacun est pris dans son projet principal et que cela paraît compliqué mais en revanche, faire des festivals me semble être le plus approprié. Que ce soit le Wacken, le Hellfest ou le Download par exemple.

Après Delain et Phantasma, parlons de toi Charlotte. Si Delain ou Phantasma pouvait faire la première partie d’un groupe, ce serait qui ?

Radiohead ou Nick Cave And The Bad Seeds !

Quels sont les livres que tu as lu récemment ou celui que tu lis en ce moment ? Et les cinq livres qui t’ont influencé le plus dans ta vie ?

Alors en ce moment je lis un bouquin en néerlandais qui se traduit par « The Girl With All The Gifts » de M.R. Carrey. Alors pour les cinq livres, je vais te dire : Nick CaveThe Death Of Bunny Munro, toute la bibliographie de Neil Gaiman, KafkaMetamorphosis, Jan BookerTurkish Delight et George Orwell1984 !

Si tu pouvais faire la bande originale d’un film, ce serait quel film ou quel genre ?

Je dois avouer que j’adore la trilogie The Hunger Games et je pense qu’un titre de Delain irait à la perfection sur la bande originale d’un des quatre films.

Peux-tu nous donner tes cinq artistes/groupes préférés de tous les temps ?

Alors : Radiohead, Nick Cave & The Bad Seeds, Kate Bush, Tori Amos et System Of A Down.

Merci Charlotte pour le temps que tu viens de nous accorder, bon courage pour la tournée à venir et la promotion pour Phantasma !

Merci à toi et à La Grosse Radio ! On se voit en Octobre pour Delain à Paris et puis en 2016 je l’espère.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements