Devin Townsend au Slim’s de San Francisco (25.10.2011)

Voici à nouveau un concert hors norme qu'a vécu Fly à San Francisco et qu'elle vous fait partager, comme ça parce qu'elle "le veut bien"...

25 octobre 2011 au Slims'.

Étant une fan de ce grand Monsieur, je peux vous dire que j'attendais ce concert avec impatience, et pour cette fois ce sera au Slim's, night-club qui abrite quasi-quotidiennement des concerts aussi bien jazz que metal (et qui a pour réputation de servir de très bons petits plats !).
 

Devin Townsend au Slim's de San Francisco


Premiere partie : The Ocean

20h, le groupe arrive sur scène. La salle n'est qu'à moitié remplie et l'ambiance assez étrange. Un grand panneau à droite de la scène nous impose : l'interdiction au mosh-pit et pogo, l'utilisation de flash, d'enregistrer des videos ou de l'audio... autant dire qu'en lisant entre les lignes on pouvait bien voir : "t'as juste le droit de regarder le concert sans bouger et de fermer ta gueule". Pas très à l'aise au début donc (malgré que la salle soit franchement terrible), quatres agents de la sécurité défilent en permanence pour voir si toutes les consignes sont bien respectées, allant même jusqu'à vérifier les tampons sur nos mains prouvant notre majorité (et par conséquent, le sésame pour la bière). Bref, The Ocean commence son set, et là... la claque ! Une énergie débordante, du gros son, et un chanteur décoinçant le public en un rien de temps. On a même le droit à des pogos (rébellion !!!) et un slam du chanteur et du bassiste ! En ce qui me concerne je suis en pleine découverte mais là je peux bien affirmer que la première partie fait vraiment très bien son boulot !

Pour le dernier morceau, le chanteur se prend par accident un coup de guitare sur le côté gauche du visage ; pas mal de sang, mais il restera à fond jusqu'à la fin et reviendra volontiers remercier un public bien reconnaissant.
 

Devin Townsend au Slim's de San Francisco


Nous avons eu la chance d'échanger quelques mots avec le bassiste à l'entracte, qui nous confiera qu'ils ont adoré le public San Franciscain (ainsi que la ville d'ailleurs). On prendra au passage quelques nouvelles du chanteur quant à sa blessure. Le bassiste nous répondant ironiquement que ce dernier est mort, mais que ça tombait bien vu qu'ils en avaient marre ! C'est sur ce petit interlude humoristique que nous lui serrons la main avec nos félicitations quant à leur set qui a bien mis le feu.

L'entracte : qui n'est pas quelques chose sur lequel on s'attarderait normalement mérite quand même d'être raconté. Imaginez vingt minutes de metalleux dansant sur du Aqua, du Britney Spears ou encore du Beyoncé. Le tout accompagné d'images très fun de Devin Townsend projetées sur l'écran de la scène, un grand moment, durant lequel tout le monde dans la fosse a le sourire, et n'attend qu'une chose : l'arrivée de Mr Townsend !

21h30 et le génie entre en scene.

Premier morceau : "By your command", de l'album Ziltoid the Omnicient. Devin nous envoie sa bonne humeur, un son parfait et un public à bloc ! Et les morceaux s'enchainent, avec un choix de chanson à tomber par terre pour les fans des débuts, "Truth", "Om", "Deadhead", "Seventh Wave"... une setlist tout bonnement orgasmique ! Et ça continue avec "Bad Devil", et si l'ambiance en enfer est aussi dingue que ce morceau en live, ramenez-moi le diable, je signe tout de suite !
 

Devin Townsend au Slim's de San Francisco


Puis arrivent les morceaux plus récents. "Juular", avec son magnifique clip en arrière plan, un son toujours aussi propre, et un Devin Townsend qui dégage une énergie qu'il m'est impossible de décrire. C'est la guerre sur scène et dans le public, l'interdiction de pogoter est bravée, et ce n'est pas la sécurité qui oserait remettre de l'ordre là dedans !!

Nous aurons aussi droit à un Devin qui s'improvise humoriste pendant 10 minutes sur scène après avoir cassé une corde en voulant interpreter "Kawaii" en acoustique, le genre d'anecdote qui fait de ce concert un moment unique.

Le specacle durera finalement deux heures, que l'on n'aura pas vu passer. "Vampira" clorera ce show extraordinaire, et Devin Townsend restera sur scène pour serrer la main à "qui veut" (et je ne m'en suis pas privée, comme tout bon fan qui se respecte).
 

Devin Townsend au Slim's de San Francisco


Enfin , je vous dirais qu'un live de Devin Townsend ça ne se raconte pas mais ça se vit. Un grand merci à cet homme qui sait nous faire passer d'une émotion à une autre, et qui est d'une générosité très rare pour un artiste avec autant de talent.

Vous n'avez plus aucune interrogation à avoir quant au fait d'aller à un concert de Devin Townsend, que ce soit en France ou en Californie d'ailleurs ! 😉

 

by Fly

Setlist :

By Your Command
Truth
Om
Deadhead
Seventh Wave
Bad Devil
Life
Gaia

Accelerated Evolution
Heaven Send
Supercrush!
Stand
Juular
Awake!!

Rappel:

Kawaii
Heaven Send
Vampira
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements