Aborted – Termination Redux (EP)

Aborted a 20 ans d’existence et pour fêter cet heureux événement, nos joyeux gaillards proposent à leurs fans un EP avec trois titres inédits et un autre remis au goût du jour. 

 


Aborted c’est le rouleau compresseur du brutal death, une musique toujours sous haute tension, avec des séances de blast ultra techniques. Un chant reconnaissable et imparable, des guitares saturées aux riffs détonnants. Bref, Aborded fait parti de l’élite du death metal moderne, affûtant son style à chaque album.


En 20 ans, le combo a sorti huit albums, une belle performance, mais ce que l’on doit surtout retenir c’est qu’il n’y en a aucun à jeter. L’évolution entre chaque sortie est très marquée. A ses débuts, Aborted faisait du goregrind puis, au fur et à mesure, a penché vers le brutal death technique.


20 ans d’existence et tout autant de membres qui sont venus, parfois le temps d’un album. Serait-ce ce changement régulier de line-up le secret de jouvence d’Aborted ? Une chose est sûre, la recette distillée par Sven, membre fondateur, a su très rapidement faire mouche auprès du public, et le groupe jouit d’une renommée internationale.


Les artworks sont toujours très travaillés, et leurs clips sortis tout droit d’un film d’horreur. En parlant d’horreur, les samples utilisés mettent l’auditeur directement dans l’ambiance. Bref, un CD d’Aborted c’est la garantie de passer un excellent moment.
 

aborted, 2016, termination redux, la grosse radio, LGR
 

Il est maintenant temps de parler de Termination Redux, nouvelle bombe de blast qui donnera des cauchemars à vos voisins.

En introduction on a le droit à un sample tiré du film Event Horizon posant les bases d’un EP sombre et violent. Ici pas de quartier, pas le temps de souffler, Aborded a décidé d’envoyer un condensé de brutalité pure, avec un rythme effréné. Les solos sont joués avec une précision chirurgicale, des riffs ultra bourrins et un chant de très haute volée. L’EP étant court, on ne va pas s’attarder à décortiquer les trois morceaux afin de ne pas gâcher le plaisir de la découverte.
 

« The Holocaust Re-incarnate » est donc la piste remise au goût du jour. Le titre tiré de Engineering the Dead sorti en 2001 est un titre grind de base, qui laisse la place au death comme Aborted en fait actuellement. Un titre très sympathique à écouter, mais qui finalement n’apporte pas grand chose à Termination Redux.
 

Cette nouvelle cuvée 2016 est d’une grande qualité et ravira les fans du groupe.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements