Entombed A.D. – Dead Dawn

Après un Back to the Front bien accueilli par la presse spécialisée et les fans, L-G Petrov et sa bande ne comptaient pas s’arrêter en si bon chemin. C’est ainsi que deux ans plus tard le nouveau bébé du groupe nommé Dead Dawn fait surface. Alors que peut-on encore attendre d’Entombed A.D. en 2016 ? Réponse dans les lignes qui suivent…


Après les démêlés judiciaires concernants Entombed, qui auront finalement eu raison du groupe, la création par L-G Petrov d’Entombed A.D. était un véritable soulagement pour les fans du groupe qui pourront continuer d’écouter leur death’n’roll favori. Mais finalement, quelle est la différence par rapport à l’ancien groupe ? Tout d’abord les compositeurs originels d’Entombed ne sont plus de la partie, ce qui a forcément eu un impact sur leur musique. Une musique peut-être plus variée et légèrement moins brutale que par le passé : c’est l’impression qui se dégage de l’écoute de leur dernière offrande.


Entombed A.D. repart au front avec un album qui sent bon la bière et la sueur. Au menu, nous avons des titres old school façon Inferno avec des rythmes très lents, presque pachydermiques, qui posent les bases du groove façon Entombed et du moderne avec des riffs lorgnants sur le thrash.


entombed ad , entombed A.D. la grosse radio, 2016, entombed
 

Le son si particulier et cher au groupe est bien présent, guitares saturées, son presque étouffant, riffs simples mais efficaces. La voix de L-G Petrov, reconnaissable entre mille, est toujours aussi granuleuse et injecte au tout un dynamisme délicieux. Les compositions sont variées avec des accélérations jouissives et des ambiances plus lourdes et très death ’n’ roll de haute volée.


Le titre « Dead Dawn » sera le premier à titiller la corde nostalgique des fans de la première heure du groupe, avec ses riffs de batterie qui font mouche dès les premières secondes, son solo simpliste mais efficace et bien-sûr L-G Petrov qui veille au grain.


« Down to Mars to Ride » est aussi un titre à retenir, avec son introduction à la guitare sèche posant une ambiance sombre, puis ce riff de guitare qui fera remuer la tête de beaucoup de monde en concert. Evidemment, que serait Entombed A.D. sans son refrain ? Ici c’est presque vers le thrash que le groupe se dirige avec des riffs très typés.


entombed ad, entombed A.D., 2016, la grosse radio, LGR
 

Dead Dawn met l’accent sur son ambiance, parfois mélancolique, oppressante, mettant de côté la rapidité pour raconter une histoire qui se diffusera tout au long des dix pistes.
Il est intéressant de constater qu’Entombed A.D. prend le contre pied de la plupart des groupes de death actuels qui jouent toujours plus rapidement. Un parti pris qui fonctionne très bien avec « Hubris Fall », une belle ballade noire à souhait qui prend au tripes. Un morceau sur lequel on reviendra volontiers tant il est prenant.


L’aura de feu Entombed plane au dessus des compositions de manière générale et si les fans  de la première heure pourront être déçus par des morceaux qui manquent de panache et de prise de risque, ceux qui connaissent le groupe grâce aux derniers albums seront comblés. Mais attention, les musiciens apportent leur propre personnalité au groupe et ne cherchent pas absolument à imiter le line-up originel. Si certains morceaux renvoient directement aux racines d’Entombed, d’autres morceaux prennent une direction toute autre, et c’est ce qui rend cet album intéressant à écouter.


Entombed A.D. signe un album coloré, avec des passages mémorables, et si certains morceaux manquent de punch, risquant au passage d’ennuyer l’auditeur, le groupe trouve toujours la branche à laquelle se rattraper pour réveiller les quelques malheureux qui se seraient égarés en chemin. Le groupe remplit son cahier des charges avec des rythmes groovy et accrocheurs. Si certains titres rappellent la grande époque, force est de constater qu’Entombed A.D. tente d’aller de l’avant. Les déçus des derniers albums risquent de ne pas trouver leur compte et on pourra que leur conseiller de se tourner vers Firespawn, qui est un bon compromis. Ceux qui suivent le groupe depuis leurs débuts ,et ne sont pas réticents à l’évolution, pourront apprécier Dead Dawn comme il se doit.

Entombed est mort, vive Entombed A.D. !

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements