Above The North – A Tale They Wisper


La scène française est plus florissante que jamais sur tous les fronts, mais s'il existe bien un style qui est des plus éclectiques dans notre pays, c'est bien celui du milieu du hardcore et de ses dérivés. Aujourd'hui, nous allons parler d'une jeune formation lyonnaise - à suivre de très près dans les années à venir, Above The North et de leur premier EP intitulé A Tale They Whisper. Raz de marée à venir !

L'épreuve du premier enregistrement officiel est toujours attendu et redouté pour chaque formation musicale. Formée en 2012 et après avoir offert deux titres en 2013 puis "Caledon Hockley" en 2014 le quartet lyonnais de Above The North aura donc mis trois ans à offrir à son public, un premier enregistrement qui prend la forme d'un EP de quatre titres : A Tale They Whisper. Au programme de ses quatres compositions, un son que l'on pourra qualifier de hardcore mélodique lorgant à certaines occasions sur du post-hardcore.

Les habitants de la région lyonnaise et amateur du style ont tous déjà certainement vu Above The North lors de dates avec des pointures comme Being As An Ocean ou encore Counterparts - In Hearts Wake - Everytime I Die
 

A Tale They Whisper s'ouvre sur "Rains" qui est une réecriture libre de "Rains Of Castamere", morceau connu des fans de Game Of Thrones pour être une chanson en l'honneur de Tywin Lannister. Dès le début du morceau, l'auditeur est assailli par une pluie de riffs puis par la voix de Clément qui prend aux tripes pour ne plus vous lâcher. Ici pas de chant clair désastreux mais une voix éraillée et rocailleuse qui sied à la perfection à l'ambiance amenée par la guitare. A l'instar d'une autre formation française, Ellipse, Above The North sait écrire des chansons qui se retiennent grâce à une véritable ambiance, une maîtrise du style et un certain malaise transmis qui rend les écoutes plus savoureuses les unes que les autres.


Véritable tube de cet EP, "One In A Million" est un titre qui reste en tête dès la première écoute grâce au riff de guitare amenée par Aurélien. Du côté de l'histoire, Clément nous parle de la recherche de la bonne personne, une recherche biaisée par le flow d'informations qui nous est déversée à longueur de journée au travers de publicités, d'images à la télévision et bien sûr dans la musique. Derrière la guitare, on notera que c'est sur ce morceau que la complémentarité (facilitée par le lien familial qui unit les deux protagonistes) de la base rythmique composée de Robin et Nathan se fait le plus ressentir.

"Bright & Honoured" ne relâche pas la pression d'entrée de jeu avant de nous offrir une nouvelle facette lors d'une partie où le ton est dictée par la batterie. "Hills" de son côté nous fait voyager sur son intro très spaciale avant de nous envoyer une mélodie à la limite du post-rock qui rend la fin de ce court voyage de seize minutes agréables au possible.

En quatre titres, Above The North vient de frapper un grand coup. Malheureusement notre pays étant ce qu'il est à l'heure actuelle, nous allons voir des formations internationales avoir du succès alors que nos formations françaises qui se démènent en terme de créativité pour nous proposer des choses novatrices vont rester dans un relatif anonymat. Chapeau bas à Above The North pour cet EP qui, espérons-le, présage d'un LP très bientôt !

Les photos sont la priorité de Gaelle Pitrel. A ne pas utiliser sans l'accord de la photographe.

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements