Alcest – Les voyages de l’âme

Alcest est un sans aucun doute un groupe intriguant et mystérieux, qui a su devenir une sorte d’icône de la musique post metal française.

Quand on se rappelle des premières œuvres lointaines (la démo Tristesse Hivernale de 2001), on sent qu’il y a eu une profonde (r)évolution musicale. L’œuf qui a éclos en cette époque a vite donné naissance à quelque chose de différent du petit embryon sanguinolent des débuts. Aujourd'hui, les souvenirs du black metal sont très lointains, et ils ne font qu’ajouter une histoire, ou plutôt une vieille blessure jamais guérie, à leur musique actuelle.

La souffrance déchirante du black metal transparait encore, à travers des cris lointains, sur des morceaux  comme « Là où naissent les couleurs nouvelles » et « Faiseurs de Mondes » par exemple, ou encore à travers une batterie qui s’emporte sur « Beings of Light ». Mais soyons clairs, les éléments metal sont loins désormais, et l’orientation est nettement shoegaze même si l’ambiance n’est pas comparable à celles des classiques de ce genre comme My Bloody Valentine ou Ride.

Pour essayer de vous donner un exemple simple, les shoegazers, comme le nom l’indique d'ailleurs, sont réputés regarder leurs chaussures en chantant alors que le regard de Neige est certainement tourné vers l’au-delà, le monde des fées et des forêts. Nuance importante !

 

Les Voyages de l’Âme est un album qui vous emporte loin, pour peu que vous laissiez votre esprit partir avec cette douce musique mélancolique et irréelle.

Peut-être est un signe des temps, mais de nombreux groupes classés « black metal » se tournent vers une ambiance planante et éthérée (Enslaved, Solstafir pour citer des exemples marquants). Certains diront qu’ils se ramollissent, d’autres qu’il s’agit d’expériences, « d’avant-garde », d’un processus de maturation, d’un aboutissement musical. Or, Neige a déjà choisi cette voie depuis longtemps (depuis l'EP "Le secret" sorti en 2005) et la poursuit comme une quête intérieure qui se précise d'album en album.

Comme toujours dans la vie, à chacun sa voie et ceux qui partagent ces sensations avec l'homme derrière Alcest ne pourront qu'apprécier terriblement sa dernière oeuvre.

Quoiqu’il en soit, ce qui caractérise une bonne musique, c’est certainement sa capacité à créer des émotions chez l’auditeur. Que ce soit à travers la violence de riffs sauvages et de hurlements bestiaux des musiques extrêmes ou à travers la douceur et la mélancolie, le résultat est le même : soit on s'ennuie profondément et on passe à autre chose, soit on se laisse emporter, plus ou moins loin.

Cet album est sans aucun doute à classer dans la seconde catégorie !

Il faut dire qu’avec un nom comme « Les Voyages de l’Âme », il y avait tout de même une déclaration d’intention évidente. Et j’avoue que cette musique m’a touché.

Je vous déconseille fortement de l’écouter au petit matin, à moins de vouloir vous plonger dans une triste ambiance onirique d’une sombre journée pluvieuse bien sûr… Cependant, en d’autres occasions, en cas de petite déprime passagère ou bien lorsqu’on veut se libérer l’esprit du poids du quotidien après une journée épuisante, la musique de Neige vous invitera dans un voyage spirituel salvateur qui vous montrera la beauté des choses et de la vie.

Cet album est un peu comme un médicament, lorsqu’on le prend quand tout va bien, on risque de s’intoxiquer, mais en cas d’affliction, il peut être un bon remède !

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié « Faiseurs de Mondes », sans doute car il s’agit du morceau aux influences « black metal » les plus visibles et « Autre Temps » qui est vraiment hors du temps justement.
Enfin, je trouve que le choix des textes en français se prête parfaitement bien à la musique. En effet, les morceaux sont extrêmement cohérents et la sonorité de notre belle langue rappelle pourquoi Baudelaire, Chateaubriand ou Verlaine ont su aller si loin dans leur poésie.

Si je devais résumer ce nouvel opus, je dirais simplement qu'il est comme un voyage dans l'âme. Certains y parviendront, d'autres en  seront totalement incapable.

Ma note: 8/10 car j'aurais préféré un morceau plus violent au milieu de l'album, mais vous comprendrez aisément que dans ce genre de musique, c'est vraiment une affaire de sensibilité et j'imagine que les fans devraient être enthousiastes ! Les "Voyages de l'Âme" est le digne successeur d' "Ecailles de Lune", il n'y a aucun doute là-dessus.

Bonne route, et n'oubliez pas de revenir sur Terre à l'occasion !
 

Thomas "Orlanth"

 

 

Sorti le 6 janvier 2012 chez Prophecy Records.

Tracklist:

1. Autre Temps
2. Là Où Naissent Les Couleurs Nouvelles
3. Les Voyages de L'Âme
4. Nous Sommes L'Emeraude
5. Beings of Light
6. Faiseurs de Mondes
7. Havens
8. Summer's Glory

Allez, pour vous aider au voyage, je vous donne le lien vers le joli clip promotionnel "Autre Temps".

 


 
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements