Virginie Goncalves, chanteuse de Kells

Le 20 janvier dernier est sorti Anachromie, 3ème album des lyonnais de Kells, chez Season of Mist. Afin d'en savoir plus sur cet album, salué ici même par la critique de notre chroniqueur Cap'tain Tomae, nous avons interrogés la chanteuse-parolière Virginie sur ses aspects ainsi que tout ce qui tourne autour du groupe. Moments choisis.

Ju de Melon : Bonjour Virginie et merci de répondre à nos questions ! Premièrement, comment te sens-tu quelques jours après la sortie du nouvel album ? Satisfaite du retour des fans et de la presse ?

Virginie Goncalves : Lorsque le premier single "Se taire" est sorti, notre ancien public a été perturbé... Des rythmiques plus speed, très peu de sympho, avec surtout un côté énergique et rock mis en avant. C'est une facette que nous avions toujours eue en live mais que nous n'avions jamais développée dans le choix des singles... Les anciens fans ont été déstabilisés, mais ont finalement bien adhéré au reste de l'album! "Se taire" a aussi eu l'avantage de justement montrer cette facette de Kells qui a attiré un nouveau public! Auparavant, nous étions enfermés dans une étiquette symphonique qui nous fermait les portes d'un public plus néo-metal, rock, voire metalcore, alors que ce sont des influences qui ont toujours fait partie intégrante de notre musique, donc nous sommes très contents car nous sommes parvenus à élargir l'auditoire!

Quant à la presse, on est vraiment ravis, ravis de voir que notre travail a payé et qu'ils saluent ce troisième effort! Certains magazines spécialisés, qui d'habitude aiment le metal plus extrême, ont dit beaucoup de bien de "Anachromie", notamment sur le travail de recherche dans les compos, sa variété,  son efficacité et sa lourdeur. Donc on est évidemment très heureux et ça nous donne envie de nous surpasser encore pour le 4eme!

Parlons rapidement du titre de ce nouveau Kells, Anachromie. Pourquoi ce nom et en quoi sa signification est particulière pour le groupe ?

« Anachromie » est un néologisme en relation aux 2 thèmes majeurs abordés dans mes paroles. Tout d’abord, la place de l’univers de la peinture est très présent, avec des descriptions très picturales et beaucoup d’adjectifs de couleurs (or, safran, sable, amaranthe, ocre, saphir, bleu, blanc, encré, aquarelle, arc-en-ciel, toile…) donc le concept de CHROMIE.

Et les paroles sont toujours très décousues, inspirées par le rêve et en rupture avec l’espace-temps, ANACHRONIQUES… Et pour être en rupture aussi avec le contenu des paroles qui est très coloré, la pochette, elle, est ACHROMIQUE, puisque le noir et le blanc ne sont pas des couleurs. L’anachronisme et l’achromie ont donc donné naissance à « ANACHROMIE ».

Kells 2012

Globalement, comment s'est passé le processus d'écriture (musique/paroles) pour cet album ? Un changement d'approche par rapport aux précédents ?

Généralement, sur chaque album, Pat commence à poser des riffs de guitare, ou des idées de refrain ou des suites d’accord, et si cela m'inspire au chant, on présente l’ébauche aux autres membres et nous l’arrangeons tous ensemble. Quelques fois, un morceau n’inspire pas sur le coup mais en y revenant plus tard, c’est l’illumination.

En général, la composition se fait assez rapidement, mais il y a toujours des titres qui demandent un peu plus de travail et d'approfondissement... Pour "Anachromie", nous avons passé près de 18 mois à composer, car nous étions en même temps en pleine tournée avec Epica et Tarja, donc les compositions sont évidemment très orientées vers la scène! On a essayé de pousser les choses plus loin: des riffs plus élaborés, des mélodies plus variées, des rythmiques plus tordues, des arrangements plus étudiés, on a veillé à ce que chaque chose ait sa place sans manger le reste, on a essayé de trouver de nouvelles idées de structures, de prendre des risques artistiques…

Quant aux paroles, j’ai poussé mon introspection plus loin pour l’écriture, elles sont plus fouillées, plus subtiles...

Même question au sujet de l'enregistrement et de la post-production.

Les 2 premiers albums, "Gaia" et "Lueurs" avaient été enregistrés dans le même studio, à l'Hacienda, à proximité de Lyon. Les 2 avaient été également masterisés par la même personne, Raphael Jonin. Le son était propre, mais on nous disait souvent qu'un petit quelque chose pouvait être amélioré dans nos productions. Alors, pour le 3eme album, nous avons décidé de tout changer. Nous sommes partis chez Yann Klimezick (ex-MyPollux), au MonStudio à Nancy, et pour le mastering, nous avons choisi Ted Jensen au Sterling Sound à New York. Le choix de Yann pour l'enregistrement et le mixage s'est fait naturellement. Nous l'avions rencontré lors de scènes communes entre Kells et MyPollux, et nous avions été convaincus par ce qu'il faisait en terme de son, surtout sur le rendu percussif et bien rock n roll qu'il pouvait donner à un son de batterie. Chez Kells, on ne développe pas un son de batterie metal, ce n'est pas la recherche esthétique. On ne trigue pas par exemple. Donc voilà, Yann présentait vraiment les qualités que l'on recherchait pour "Anachromie".  Pour le mastering, on a choisi Ted parce que c'est une référence en la matière, tout style confondu, de Madonna à Metallica, tout le monde est passé chez lui, il y a forcément une raison à ça, alors nous avons décidé de lui confier notre mastering. De la composition à la production, nous avons essayé d'aller vers le meilleur à chaque fois.

Parmi les chansons de l'album, est-ce qu'un ou plusieurs thèmes reviennent souvent ou s'agit-il globalement d'un album très diversifié au niveau de ses influences textuelles ?

Dans cet album, j’aborde beaucoup de thèmes différents: les mirages (“Illusion d’une aire”), l’alcoolisme (“Quelque part”), l’enfermement psychologique (“Bleu”), la pédophilie (“Le manège déchanté”), les disparitions irrésolues (“Emmurés”), mais il y a quelques thèmes qui reviennent souvent : les relations conflictuelles (“Se taire”, “Nuances”, “Addictions”, “L’autre rive”),  mon accident de voiture (“L’asphalte”, “L’heure que le temps va figer”),  la perte d’êtres chers (“Cristal”, “L’écho”) …

Le choix d'un single n'est jamais évident. Pourquoi "Se taire" s'est-il finalement retrouvé ainsi mis en avant ? Etait-il en balance avec d'autres morceaux ?

Comme je l'ai évoqué plus haut, avec Kells, nous ne faisons pas du metal symphonique au sens stricte du terme, pas à la façon dont le propose Epica ou Within Temptation par exemple. Nous avons, certes, des orchestrations symphoniques, mais la base musicale derrière, n'en demeure pas moins groovy, agressive et rock n roll. Nous avons fait l'erreur dans l'esthétique visuelle de nos précédents clips, "La Sphère" et "Avant que tu" d'utiliser des codes qui appartiennent au monde du metal symphonique donc on a vraiment été assimilé à ce courant et on s'est fermé les portes d'un autre public potentiel qui aurait pu aimer notre musique. Le choix du single allait donc être primordial pour ne pas perdre les anciens fans tout en étant susceptible de rallier un autre public à notre 2eme facette. Nous avons hésité avec "Bleu", "L'heure que le temps va figer" et "Emmurés", mais ces titres-là auraient moins cassé l'image que nous voulions casser, alors le choix de "Se taire" s'est imposé de lui-même.

Virginie Kells 2011

Sur La Grosse Radio Metal, on aime beaucoup le morceau "Bleu" (actuellement diffusé dans notre gros mix). Bleu... comme ta couleur préféré ? Le parfum de Chanel ? (rires)

Alors, en effet, le bleu (turquoise) est ma couleur préférée, mais c'est sans rapport (rires). Le bleu est la couleur emblématique du courant surréaliste... Je cite:  "La terre est bleue comme une orange" du poète Paul Eluard, "Bleu: ceci est la couleur de mes rêves" disait le peintre Miro, ou encore dans le film de Michel Gondry "Eternal Sunshine of the spotless mind", le bleu tient une place essentielle. C'est une couleur que l'on associe toujours au rêve et au domaine de l'inconscient, et tout l'album "Anachromie" tourne autour de ça.

Dans le cas spécifique de "Bleu", c'est quelqu'un qui souffre de certains aspects de sa vie qui lui semblent immuables et qui se réfugie dans le bleu de ses rêves: "Respire sans fin le bleu d'une nuée d'air". Et cette couleur revient très souvent dans le disque parmi beaucoup d'autres couleurs d'ailleurs.

Globalement, quels seraient tes morceaux coups de coeur de l'album et pour quelles raisons ?

Mon préféré sans hésitation est justement "Bleu". La mélodie de chant, les arrangements à la musique box, dégagent quelque chose à la fois mélancolique et lumineux, tout ça sur une musique groovy et énergique. Au départ, mon préféré était "Se taire" surtout le refrain qui me restait scotché dans la tête, mais je l'ai tellement entendue sur le tournage que ça a eu raison de lui (Rires). J'ai une affection aussi particulière pour "L'heure que le temps va figer", pour la mélancolie et la tristesse qu'il m'évoque, surtout l'arpège de guitare de Patrick sur le refrain, avec les nappes de voix éthérées... Et enfin, j'aime beaucoup "Nuances", ses parties de guitare presque post-rock contrastées par un riff bien lourd et des growls agressifs, et sa partie rappée qui font voyager dans plusieurs courants musicaux durant ses 4 mn...

Un mot sur la tournée du groupe, actuelle et à venir. Quelles sont tes attentes ? Aura-t-on quelques surprises ?

Nous allons partir en tournée à partir du 9 mars avec Eths, mais il y a aussi des dates où nous jouons seuls. Il y a environ une quinzaine de dates programmées. Nous attendons de cette tournée de nous faire découvrir d'une frange de public qui ne nous connaissait pas encore. Auparavant, nous avons beaucoup tourné avec des groupes de metal symphonique, cette fois-ci ce sera devant un public différent.  Pour les surprises, si je te dis qu'il y en aura, il n'y en a plus, alors je m'abstiens de répondre (rires)

Parlons de ton chant, qu'il soit clair ou saturé on sent qu'il y a du travail derrière. Comment t'entraines-tu à ce niveau ? As-tu repoussé certaines limites à ce niveau sur ce disque ?

Pour la voix claire, j'ai beaucoup appris et progressé avec Asphodel, ma coach vocale. Mais pour ce qui est de la voix saturée, le temps et l'argent m'ayant manqué, j'ai du apprendre a la façonner seule, avec le temps et la pratique. Je suis toujours dans la recherche, dans la modulation du son, a chercher la belle saturation, et surtout le placement le moins douloureux, car je dois également assurer la voix claire ensuite.

"Anachromie" est le deuxième album que j'enregistre sous l'oreille bienveillante d'Asphodel. Sur cet album, elle m'a poussée hors de mes propres limites. Ainsi sur "Bleu", j'ai réussi a envoyer le choeur du dernier refrain en voix pleine, sur des hauteurs que je ne me soupçonnais pas, je pensais ne jamais y arriver. Elle a été intransigeante aussi pour que toutes les paroles soient parfaitement intelligibles, car c'était l'objectif fixé! (Car c'était ce qui m'était reproché sur l'album précédent et je ne voulais pas que la critique puisse encore m'être faite)

Kells a récemment tourné avec Epica et Tarja, quels souvenirs gardes-tu de ces dates ?

La tournée avec Epica a été une première expérience qui nous a forgés. C'était la première fois que l'on partait si longtemps, surtout dans des pays étrangers. Comme c'était la première, on n'en garde pas forcément un souvenir exquis, c'était une tournée de rodage.

En revanche, la tournée avec Tarja a été un véritable succès. L'expérience de la tournée précédente avec Epica nous a beaucoup servi, ce qui nous a rendus très performants hors scène et sur scène. Nous n'avions jamais vendu autant d'albums avant cette tournée, les fans qui venaient nous voir à la fin, c'était la folie...

Kells Virginie 2012

On compare souvent Kells à Eths sur la scène française. Est-ce que cela te rend fière ou bien trouves-tu cela un peu trop réducteur voire agaçant ?

Sur le principe, être comparé à un groupe tel que Eths, c'est très gratifiant, c'est un groupe qui a du talent et qui perdure depuis presque 15 ans ici. En plus, nous sommes amis... Mais j'avoue que je ne vois pas où se situe la comparaison, hormis le fait que Candice et moi sommes 2 brunes qui alternent chant clair / chant saturé en français... Musicalement, la musique des 2 groupes n'est pas du tout dans la même recherche esthétique, je les classerais presque dans l'expérimental parfois, tandis que nous recherchons l'efficacité avec des refrains qui reviennent, aller, disons plus "mainstream" même si je déteste ce terme. Ils cultivent des ambiances malsaines et sombres, tandis que nous sommes plus dans la mélancolie et le clair-obscur. Au niveau de l'écriture des paroles Candice utilise des images très violentes à la Victor hugo, tandis que je serais plus dans la poésie surréaliste. Et enfin au niveau des chants, chez Eths, c'est 70% de chant saturé et 30% de chant clair, chez nous c'est 70% de chant clair et 30% seulement de chant saturé, je pratique un placement en belting (comme Floor Jansen, Amy Lee, ou même des chanteuses de variétés internationales), Candice un chant enfantin, murmuré, parfois presque parlé, et je crie dans l'aigü, elle dans le grave... Donc quand je mets les descriptifs musicaux bout à bout, j'avoue que la comparaison finit par m'agacer car je me dis que les gens n'ont en fait jamais écouté une seule de nos chansons! (rires)

En parlant de la scène française, quels sont pour toi les groupes metal les plus prometteurs en France actuellement ?

Il y a beaucoup de groupes prometteurs, ceux qui le sont pour moi ne le sont pas pour d'autres, et vice versa... C'est une question de sensibilité... Mais je citerais Fenrir qui oeuvre dans du metal pagan folk celtique, Benighted Soul dans du prog sympho, Tess dans le screamo, Furykane dans la fusion...

Outre Kells, as-tu d'autres projets musicaux en vue bientôt ? Il me semble par exemple que tu seras l'une des voix sur le projet Melted Space...

Kells me prend tellement de temps et d'énergie que je n'ai pas le temps de tenir un projet parallèle. Quand je fais quelque chose, j'aime m'y investir à 200% alors je ne peux pas, ça handicaperait l'un ou l'autre à un moment donné. Par contre, il est vrai qu'il m'arrive de faire des petites apparitions dans des projets, June1974 ou récemment Melted Space, parce que ça ne nécessite pas un investissement à temps plein de ma part. Dans le projet Melted Space, j'incarne le rôle de la déesse Hera. ça m'a beaucoup amusée de le faire car j'utilise des facettes de ma voix que je n'exploite pas du tout dans Kells. J'y fais des petites incursions bien heavy dans le placement, et je m'essaye même à 2-3 phrasés lyriques! L'intérêt de tels projets parallèles est évidemment pour moi de faire autre chose, sinon ça ne sert à rien!

2011 a été une année musicale assez riche, quels sont tes albums préférés de cette année écoulée ?

-  "Periphery" de Periphery. Du bon djent metal! L'album est apparemment sorti en 2010 mais je ne l'ai découvert que cette année quand ils ont sorti le clip et il sera apparemment réédité avec le nouveau chanteur en Février!
- "The compass" de Circles, encore un autre groupe de djent qui envoie! Ce que j'adore dans ce courant musical c'est que tu as des mélodies de chant super catchy sur une musique chiadée, technique et groovy!

As-tu un rêve "réalisable" que t'aimerais concrétiser au plus vite ?

Je suis une grosse mordue de tatouages, je viens de finir ma manchette, et comme tout tatoué, je ne rêve que d'y repasser, et surtout entre les aiguilles de l'un de mes tatoueurs favoris, Olivier de Glamort tattoo Parlor (CA) ! Si tout se passe bien, si les finances vont bien, c'est un rêve que je devrais réaliser l'été prochain lors de l'un de ses passages en France!

Virginie Kells 2011

Quels seront tes derniers mots pour les fans français qui lisent cette entrevue ?

Merci à tous pour votre soutien, sans vous, nous ne sommes rien! Nous espérons vous voir très nombreux lors de notre headliner show à Paris, au Nouveau Casino, le 1er avril prochain! (Non, ce n'est pas un poisson!)

Merci beaucoup et à bientôt !

Merci à toi pour ton intérêt pour le groupe et à bientôt!
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements