Crossfaith (+ The One Hundred) au Trabendo (14.03.16)

Crossfaith pose ses valises à Paris le temps d'une soirée en l'honneur du XENO World Tour. Après plusieurs dates en France, c'est dans la capitale que les Japonais vont se déchainer durant près d'1h30 de pure folie, le tout accompagné par les prometeurs The One Hundred pour une soirée s'annoncant bien barrée.

 

 

The One Hundred
 

Armés d'une musique aux frontières entre Enter Shikari et Crossfaith, les Anglais de The One Hundred monte sur la scène du Trabendo. Accueilli très chaleureusement par le public, le groupe démontre un réel potentiel scénique. Petit à petit, l'ambiance monte et la musique délivrée par The One Hundred fait mouche.

Le frontman, casquette à l'envers, déborde d'énergie et joue avec un public qui adhère à 100% à la prestation des Anglais. On voit même quelques courageux slamer. Leur EP Subculture prend une autre allure en live, dans un sens positif. Un titre comme "Breed" est davantage mis en valeur en live qu'en studio.


En plus de ses morceaux studio, le groupe présente plusieurs nouveaux titres, dont "Hand Of Science." L'occasion de voir une nouvelle fois les progrès du groupe que l'on a déjà hâte de redécouvrir prochainement. 

Le set des Anglais se termine sur "Downfall", provoquant un mini ras de marée dans l'assemblée. Quelques fans se font entendre et le public se déchaine pour une dernière fois.

Rarement une ambiance aura été aussi chaude pour une première partie. Mais cela est légitime tant The One Hundred a mis le feu ce soir.

 

Crossfaith


C'est donc déjà avec une salle conquise que Crossfaith rentre sur scène. Véritable bête de scène, les Japonais ne sont pasinconnus au bataillon. La France a déjà pu assister à bon nombre de prestations de qualité et ce soir ne déroge pas à la règle.

"System X" retenti et déjà la foule se mouve dans tous les sens. Car ce soir, pas de répis. Le public se donne à coeur joie et bouge dans tous les sens. Le nouvel album est bien représenté ce soir, même si celui ci a pu être vu comme une déception pour certains fans.

Ce soir, ce sont les meilleurs titres de XENO qui sont mis à l'honneur, avec notamment "Ghost In The Mirror". Kenta, véritable showman, est accompagné de Teru qui remplace à la perfection la partie assurée par Caleb Shomo de Beartooth.

Mais le claviériste n'est pas seulement là pour palier les feat manquants. Il est une attraction à part entière du groupe, comme chaque membre de Crossfaith. Car ici, tous les acteurs ont un rôle de choix et sont au premier plan.

"Eclipse" rameute la foule, Teru lève le doigt suivit par toute la foule. Une salle remplit de doigts d'honneur levés, reflet d'une ambiance ô combien festive. Chaque morceau est une explosion pour les musiciens comme pour le public. Le Trabendo offre un son plutôt irréprochable et les Japonais en jouent agréablement.


Autre morceau en feat, "Wildfire" est clairement un des titres phares de XENO et délivre une furie sans précédente en live. L'incendie est déclaré. Car la température ne baisse pas. Au contraire, elle ne fait que s'accroître.

Les chansons emblématiques du groupe défilent, à l'instar de "Photosphere" suivit de "Scarlet" où le groupe montre qu'il est une véritable bête de scène et que les morceaux ne prennent du sens que lorsqu'ils sont entendus et vus. Car un concert de Crossfaith, ça se voit, ça se vit. Parce que la bonne humeur est omniprésente, que la joie se dessine sur le visage de chaque membre, que le dialogue se fait sur un ton léger. Teru boit sa bouteille de Jack Daniel's après être revenu d'une petite interlude, Hiroki ne cesse de sourire et de communier avec le public.

Mais le temps passe et après un solo de batterie signé Tatsu (habituel mais dont pourrait se passer Crossfaith), le groupe conclu sur leur fameuse reprise de Prodigy, "Omen", puis par un des morceaux les plus connus -si ce n'est le plus connu- du groupe, "Monolith". L'occasion pour tous les acteurs présents ce soir de se déchainer une nouvelle fois.

Comme un retour aux sources dans cette salle qui les avaient fait jouer pour la première fois en France en 2011, Crossfaith a livré une prestation plus que convaincante. Elle fut fracassante. Le groupe a démontré une nouvelle fois qu'ils sont davantage un groupe de scène qu'un groupe de studio. Et même si l'on peut regretter l'absence de titre comme "Jaggerbömb", on retient surtout de cette soirée la folie que seul les Japonais de Crossfaith peut nous fournir.

Setlist :
System X
XENO
Raise Your Voice
Ghost In The Mirror
Eclipse
Wildfire
Photosphere
Scarlet
Devil's Party
Countdown To Hell
Omen
Monolith



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements