Le Bal des Enragés – Tryptik Live

C’est un projet véritablement hors-normes que ce Bal des Enragés. Censée être éphémère, la joyeuse troupe emmenée par les musiciens de Tagada Jones et Parabellum remet encore le couvert cette année pour des concerts de trois heures revisitant la culture punk sous toutes les coutures. Fruit de ce cru 2016, un nouvel album live de 18 chansons, un peu à l’image des deux précédents. Enregistré à Lyon et conçu comme la première partie d’une trilogie dont le concept n’est pas franchement très clair, Le bal a en tout cas fait de son mieux pour proposer des titres inédits et un ensemble réussi.

Des précédentes moutures, seul l’emblématique « If The Kids Are United » des Sham 69 est conservé.  Peu de changement au niveau des musiciens en revanche, on retrouve la plupart de ceux qui font partie de l’aventure depuis le début avec notamment au chant Reuno de Lofofora, Vx de Punish Yourself ou encore Poun de Black Bomb A. Seul absent de marque, le regretté Schultz dont l’ombre plane sur l’ensemble de l’opus. On sent que plus rien ne sera pareil sans le monsieur mais le bal est toujours vivant et rend d’ailleurs un formidable hommage à l’ancien Parabellum en reprenant « Cayenne » dans une version étendue à huit minutes.

le bal des enragés, punk, france, tournée, 2016

Deuxième hommage du disque, celui à David Bowie avec une reprise de « Heroes » qui calme le jeu et vient clore le propos sur une note plus mélancolique (bien qu’en concert ce soit toujours « Vive le feu » des Bérus qui prime). Pour le reste, la tracklist semble avoir fait à peu près le tour du punk français des années 80 et se plonge davantage dans le hardcore américain pour notre plus grand bonheur. Si la présence d’un classique comme « Scratch The Surface » de Sick Of It All n’étonnera personne, le choix de « Wake The Dead » de Comeback Kid ou « Waiting Room » de Fugazi est plus décisif surtout lorsqu’ils sont retranscrits avec autant d’efficacité par notamment Vincent d’Aqme, en forme olympique.

Mais le Bal c’est aussi une performance visuelle qui sera évidemment absente de cet opus. Un titre déjanté comme « Bop Pap Labidoup » où Lolo Lefourb débarque habituellement sur scène déguisé en pape se voit donc amputé d’une facette qui, on l’espère, sera réhabilité à la sortie du DVD. Le trublion de service est tout de même présent dans cet opus au travers de l’intro de « Nice Boys » où il s’essaye à une reprise de Claude François !

Le mix met bien en avant les bassistes qui s’en donnent à cœur joie sur des riffs aussi mémorables que « Are You Gonna Be My Girl », « Killing In The Name » ou « Sabotage » et son wall of death. Dans l’ensemble, la basse domine sur toutes les compos et permet de retranscrire le groove du live à l’image d’un « Viking Death March » transfiguré par rapport à l’original de Billy Talent. Si tout n’est pas parfaitement carré notamment au niveau du chant, le groupe compense avec une énergie folle qui donnerait presque l’impression d’y être.

Pour le reste, tout est une affaire de goût. Certains regretteront l’absence de la majorité des standards du punks français pourtant joués en live tandis que d’autres apprécieront ce vent de changement. Une chose est sûre, il est dommage de ne pas avoir inclus des titres passés à la trappe des setlists par la suite comme les très bons « First Date » de Danko Jones ou « My Own Summer » de Deftones.

En attendant les autres volets de ce Tryptik Live qui devraient nous apporter d’autres morceaux de la setlist, cette première livraison est déjà une réussite pour le Bal des Enragés. Avec un choix de tracklist inédit et payant, le collectif parvient à transcrire sur un support physique le grand désordre organisé de ses concerts en faisant taire tous ceux qui pouvaient encore douter de la sincérité de la démarche. Si la tournée passe près de chez vous, vous saurez sans doute quoi faire après écoute de cet album. Après tout, comment refuser trois heures des meilleurs titres de notre genre musical préféré ?

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements