Buffalo Summer – Second Sun


Trois ans après un tout premier album prometteur, les Gallois de Buffalo Summer reviennent avec Second Sun. Produit par Barrett Martin, batteur de Mad Season ou encore Screaming Trees, ce premier album signé chez UDR Records s'annonçait déjà comme une réussite. Autant le dire tout de suite : cette opus confirme le talent du groupe, qui s’affirme avec un style à la fois bluesy et purement rock’n’roll.

Buffalo Summer s’ancre dans une vague revival de rock typé 70’s, avec des influences facilement reconnaissables. Rien de nouveau, certes, mais cela n’enlève rien au charme du groupe qui nous permet d’apprécier un doux mélange entre The Black Crowes et Led Zeppelin.

Avec ses riffs de guitare bien pensés et ses refrains entêtants, Buffalo Summer nous livre ici un opus bien plus riche que ne l’était la précédente galette. Un deuxième album aux compositions plus développées, plus variées, mais également à l’identité plus affirmée. D’emblée, c’est une pochette bien plus travaillée et attrayante qui happe notre regard.

L’entrée en matière se fait avec « Money ». On discerne immédiatement la progression du groupe depuis ses débuts. Dans la même lignée, le groupe Buffalo Summer nous a concocté un « Heartbreakin’ Floorshakin’ » aux riffs de guitares bien sentis. Nos premières impressions se confirment alors. Le chant a gagné en assurance et ose davantage, Andrew Hunt nous gratifie ainsi d’une jolie voix, particulièrement bien mise en valeur sur « Make You Mine ».

Le groupe qui s'était alors précipité pour enregistrer et sortir son premier album a judicieusement décidé de prendre son temps pour ce deuxième disque et quoi qu’on en dise : le résultat n'en est que plus convaincant.

andrew hunt, 2016, udr records, barrett martin, second sun

Buffalo Summer nous offre ainsi un lot de morceaux qui restent en tête, et qui donnent la pêche. Le son est chaud et mise sur la simplicité, tout en créant la surprise avec quelques ajouts ici et là. Par exemple, l’ajout du vibraphone sur « Neverend » fait son petit effet. Par ailleurs, ce morceau se distingue des autres compositions et dévoile une nouvelle facette de la formation. Particulièrement remarquable sur ce morceau, il est à noter que les lignes de basses envoyées par Darren King sont toujours savoureuses et pleines de groove. Et en parlant de groove, la rythmique basse/batterie de « Levitate » ne fait que confirmer cette caractéristique de l’album. La guitare quant à elle vient apporter une touche particulière, accentuant le côté bluesy du groupe.

Si Second Sun nous dévoile depuis son début une ribambelle de bons morceaux, l’oscar de la composition la plus surprenante revient à « Little Charles » et ses intonations funky. Tout à fait le genre de morceau auquel on ne s’attendait pas de la part du groupe gallois, et concrètement, les cuivres apportent une teinte nouvelle qui leur sied à ravir.

La formation laisse également un peu de place à l’émotion avec « As High As The Pines » ou l’envoutant « Light Of The Sun » où Jonny Williams se laisse aller à quelques phrases de guitares qui ajoutent de l’épaisseur au morceau.

Mais attention, Buffalo Summer n’en perd pas pour autant son coté plus rentre-dedans, comme en témoigne « Into Your Head », morceau plus frontal, aussi bien au niveau du riff principal que des refrains, plus percussifs.

Un album frais et léger qui annonce d’une bien belle façon l’arrivée des beaux jours. Buffalo Summer confirme avec ce nouvel album qu’il s’agit là d’un groupe à suivre de près. D’ailleurs, nous aurons le plaisir de retrouver Buffalo Summer en compagnie de Monster Truck, lors d’une tournée française en octobre !

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements