Tarja (+ Benighted Soul et Myrath) à  Strasbourg (24.02.2012)

Tarja Turunen, plus besoin de la présenter pour les fans de metal, rappelons tout de même qu'elle fut pendant de longues années la frontwoman du groupe finlandais Nightwish. Sa carrière solo est plutôt couronnée de succès au niveau concerts puisque les fans sont toujours au rendez-vous, et ce sera encore le cas à la Laiterie de Strasbourg. Pour cette date, elle sera accompagnée de Benighted Soul et Myrath.

MYRATH
 

Pas facile avec seulement 30 minutes de concert de convaincre une foule entière. C'est donc une tâche difficile qui s'annonce pour Myrath, mais qui semble réussie car le public, lui, semble avoir fait une belle découverte.

Leur show est de très haute volée. Déjà, le chanteur Zaher Zorgati est excellent de technique, et ne faiblit pas, transcendant des morceaux d'une qualité instrumentale réelle. En plus de cela, il communiquera très régulièrement avec le public, l'invitant à participer, en chantant, ou en levant les bras.

Myrath

Côté setlist, on retrouve bien sûr une grande majorité de morceaux extraits du dernier opus en date, Tales of the Sands, ce qui semble normal, pour promouvoir ce brûlot. Entre solos finement exécutés, pistes progressives qui ne se perdent jamais dans d'interminables longueurs non maîtrisées, le tout mâtiné d'ambiances orientales qui nous rappellent la provenance tunisienne du groupe, le professionnalisme est bluffant, de même que l'indéniable maîtrise des musiciens. Tout est carré, mais l'émotion n'est pas oubliée pour autant. Et dans tout cela, c'est un plaisir d'avoir également « Madness » extraite de Desert Call, qui est, à titre personnel, l'un de mes morceaux favoris du combo, et mon préféré de l'album ci-dessus. Petite réserve sur « Beyond the Stars » en guise de conclusion. Très bon titre au demeurant, sa place en tant que clôture ne semble pas … appropriée, mais ça reste un détail.

Myrath nous offre la preuve qu'il va falloir compter sur eux dans l'avenir, leur metal prog arabisant étant vraiment excellent. Leur prestation au Metal Ride de Nancy m'avait déjà convaincu, celle-ci fut la confirmation !

Setlist :

Sour Sigh
Braving the Seas
Tales of the Sands
Merciless Times
Madness
Beyond the Stars

BENIGHTED SOUL

Le combo précédent était excellent, et brisons le suspense immédiatement, Benighted Soul, en provenance de Nancy, nous offre un set tout aussi bon et professionnel.

Commençons par les regrets, car ils seront peu nombreux : premièrement, et cela n'est pas la faute du quintet, les petits problèmes de son qui sont intervenus par-ci, par-là (surtout sur « Broken Icons » où la guitare n'a presque pas pu être entendue ») n'ont pas joués en leur faveur au début, et pourtant, les français ont su garder leur sang-froid et montrer qu'ils ne se laissaient pas démonter pour si peu. Ensuite, le choix un peu hasardeux de « Stranger Me », mid-tempo qui faisait tomber un peu la sauce amorcée par les pistes précédentes, dommage (notons malgré tout un sans-faille quant à l'interprétation).

Public de Strasbourg

Avec vue sur le public

A côté de cela, Benighted Soul, c'est de la bombe. Leur metal prog/symphonique est plutôt énergique et laisse passer des ambiances diverses et variées. Sombre et inquiétante, tantôt intimiste, leur univers se retranscrit vraiment très bien sur la scène, et cela est en grande partie une réussite par le réel charisme et la très belle voix de Géraldine Gadaut, une chanteuse qui montre qu'en France, certaines n'ont rien à envier aux « grandes » du genre. Polyvalente, puissante et toujours juste, voilà une voix que l'on retiendra ce soir-là.

Ils communiquent également avec le public, dont une partie semble déjà connaître le combo, et leur faire un bon accueil tout à fait mérité. Leur set est, tout comme Myrath, malheureusement trop court, et le choix de « Stranger Me » pas forcément le meilleur (personnellement, j'aurais plutôt vu « Ticking Time Bomb »). Mais le temps passe très (trop ?) vite, et la bonne humeur mélangée à des morceaux de qualité aide à faire apprécier le show.

Benighted Soul est un groupe talentueux qui a les armes pour s'imposer parmi les grands noms du genre. Encore une fois, ces français méritent que l'on s'attarde sur eux et leur excellent premier album, Start from Scratch.

Setlist :

Broken Icons
Start from Scratch
Edge of Insanity
Stranger Me
No Warning Signs

TARJA

Le public était impatient et exultait à son arrivée. La finlandaise, ayant bâtie sa réputation au sein de Nightwish, a fait salle comble ce soir-là, et visiblement, les fans se sont déplacés vraiment en masse.

D'ailleurs, du groupe finlandais, elle nous octroiera deux reprises : « Bless the Child », qui malheureusement peine à décoller malgré la belle voix de la demoiselle, mais également la bonus track de Once (elle même une reprise à l'époque de Nightwish) « Where Were You Last Night », bien plus énergique, et réussissant à merveille l'épreuve de la scène.

Tarja

Tout débute sur « Anteroom of Death » très théâtrale, et qui met les choses au clair : Tarja possède toujours une aussi belle voix. Claire, puissante, capable de multiple variations, elle en joue et rarement ne souffre. Même si, de temps à autre, elle semble montrer quelques limites, son chant est plutôt impressionnant, et sa réputation, elle, méritée.

Et la chanteuse n'est pas la seule qui impressionne car le batteur Mike Terrana et son solo de batterie feront des merveilles. On peut dire qu'elle sait s'entourer !

Hélas, tout n'est pas parfait. Les ballades qui s’enchaînent, malgré le joli clavecin de dame Turunen, font retomber l'ambiance et créent un certain ventre mou. De même que les compositions de la belle n'ont pas vraiment d'ampleur, ni de puissance. Même si Tarja transcende tout cela, et sait leur donner un second souffle, on regrettera cependant la section rythmique qui reste bien souvent un peu en retrait.

Enfin, cela mis à part, rien à redire sur l'ensemble. La finlandaise mérite respect quant à sa voix, et ce soir-là, elle prouve qu'elle mérite dignement son statut. En dépit de quelques points noirs, le concert était satisfaisant, et les fans comblés. Et il y avait de quoi ! En tout cas, Tarja en solo sur scène mérite qu'on s'y déplace.

Benighted Soul
Pour BS aussi, c'était la tournée !

Photos : © 2012 Nidhal Marzouk  / Yog Photography
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements