Jeff Scott Soto – Damage Control

Jeff Scott Soto est de retour avec ce nouvel album solo qui sort chez Frontiers Records le 23 mars 2012. Jeff le « caméléon » du hard  par sa voix chaude, groovy et funky qui multiplie les participations a de nombreux groupes tels que  Axel Rudi Pell, Yngwie Malmsteen, Talisman, Humanima, Takara, Soul Sirkus, W.E.T ou Journey. Un vrai boulimique talentueux qui jamais ne s’arrête !

Ce nouvel album ne propose aucune introduction douce et démarre avec « Give a Little More », un bon morceau dynamique avec une bonne mélodie qui ouvre bien « l’appétit ». Après cette mise en bouche, il est grand temps de passer au plat de résistance. En effet, un « gros pavé » de supers titres mid-tempo pointent leur nez. Il s’agit en vrac de « Damage Control » qui est quand même super bien balancée, « Look Inside Your Heart » qui vous trotte dans la tête. Une belle partie de guitare se dégage de ce morceau, tout comme dans « Bonafide » qui est plutôt une ballade avec de sublimes chorus.  « If I Never Let Her Go » est réalisée en électro-accoustique et cela donne un super effet, tandis que « Die a Little » est tout simplement sublime. Son rythme vous poursuit et, j’en suis presque sûre, fera que vous vous laisserez surprendre à chantonner ce morceau.

« How to Love Again » est quant à lui un morceau dynamique, bien balancé et qui à le « mérite » ou le « défaut »  (au choix…) de se trouver entre deux morceaux qui, même s’ils sont plus nerveux, n’inspirent pas des masses. En effet « Krazy World » et « Afterworld » sont plus alambiqués dans le rythme, dans la voix… Mais cela ne fait pas « naturel », on peut aisément trouver cela forcé et cet effet ne plaira pas forcément à tout le monde dans le style, un peu en décalage tout compte fait.

Voilà, il fallait bien que mon petit « pavé » soit accompagné d’une « garniture » décevante…

La découverte de ce disque se termine donc avec « Never Ending War » qui est une ballade mid-tempo plutôt bien interprétée mais que je trouve un peu fade pour terminer l’album, jon reste ici un peu sur notre faim… Un café et l’addition!

 

Il n’y a pas de quoi être véritablement surpris par la structure de cet album. C’est à peu près comme d’habitude mais aucune raison de changer une recette qui a déjà fonctionné par le passé, non ? A savoir de bons morceaux au début de l’album mais un certain laisser-aller sur la fin. Toutefois, j’apprécie énormément le « bonhomme ». J’aime vraiment sa voix chaude et sexy. Les mélodies se laissent super bien écouter et le positif est largement supérieur au négatif dans cet album. 

Les fans du genre ne peuvent que passer un agréable moment à l’écoute de cette galette, une fois de plus. Jeff est un grand interprète qui mérite que l’on s’attarde sur lui.
 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements