Children of Bodom au Download Festival France 2016

Un concert de Children Of Bodom, c’est toujours l’assurance d’assister à un grand moment et à un concert de qualité. On en avait déjà eu la preuve l'année dernière lors de leur passage en France. Ce dimanche, l’heure de jeu donnée par les Finlandais ne fait pas exception à la règle, loin de là. C'est à 17h et sur la scène 2 du Download Festival, devant un public plus qu'impatient, que Children Of Bodom va livrer une prestation irréprochable.

Aussitôt après avoir assisté au show de Trivium sur la mainstage, on se précipite pour admirer Children Of Bodom sur la scène 2. Les Finlandais rentrent sous les acclamations d’un public assez chaud, mais qui le sera encore davantage à mesure que le temps passe.
 


Côté setlist, on pouvait parfois reprocher aux membres de Children Of Bodom de jouer les mêmes morceaux, mais comment cracher sur des titres phares ? On n'est ainsi pas étonné d’entendre un titre comme "Silent Night, Bodom Night" aussitôt en début de set.

La voix d'Alexi Laiho est totalement présente et non étouffée par les instruments. Si le son paraissait globalement moins bon ce dimanche, il n’en est rien pendant le set de Children Of Bodom qui livre une prestation de haut vol.

Janne Wirman aux claviers se fait particulièrement remarquer. La présence du claviériste apporte cette petite touche en plus au groupe. Plusieurs titres sont joués parmi lesquels il possède un grand rôle. C’est le cas sur "Hate Me !" qui permet également aux autres membres de se mettre en avant.
 


Alexi Laiho introduit la première chanson comme étant une inédite en France : "Trashed, Lost & Strungout". Le tout léger scepticisme est donc balayé d’un coup sec ; Children Of Bodom ne se contente pas de se reposer sur ses lauriers.

Et c’est sans doute là que repose la réussite de ce show livré par les Finnois ce dimanche. Le groupe ne se fout clairement pas de son public et donne une prestation de qualité. Les membres font leur job à merveille.

Un morceau comme "In Your Face" est accueilli de la plus belle des manières par un public remonté à bloc, chaud bouillant et connaisseur. Mais le groupe n’en oublie pas son dernier opus en date, I Worship Chaos, avec deux titres joués. En tout, ce sont six albums des Finlandais qui sont représentés dans cette setlist, l’occasion pour ceux qui ne connaissaient pas encore la formation de se lancer sans plus tarder dans leur discographie.
 


Mais le temps passe vite et déjà la dernière chanson pointe le bout de son nez. C’est "Downfall" qui clôt les débats. La longue introduction exécutée par Alexi Laiho, épaulé par son compère, ouvre les hostilités pour une dernière démonstration. L’heure aussi pour Jaska Raatikainen à la batterie et Janne Wirman d’exceller dans leur domaine et d’assurer une bonne fois pour toute.

Car Children Of Bodom a une nouvelle fois cassé la baraque et tout balayé sur son passage et ce n’est pas la pluie, qui est apparu en fin de set, qui a refroidi la foule présente sur la scène 2. Bien au contraire, elle n’en est ressortie que plus réchauffée par une prestation digne du rang de Children Of Bodom. C’est-à-dire, un show d’excellence.
 

Photographies : © Marjorie Coulin 2016
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements