Dust Bolt au Hellfest 2016

Vendredi, 11:40 – Altar


Arrivé sur scène en trombe et surmotivé, Dust Bolt s’est clairement donné pour mot d’ordre de réveiller les thrashers matinaux en ce vendredi. Compte tenu de l’horaire, une foule de bonne taille s’est déplacée pour applaudir le combo allemand pourtant relativement inconnu chez nous.

Pas besoin de long discours pour décrire le style joué ici : on parle thrash, thrash, thrash et rien d'autre ! Malgré leur jeune âge, les quatre membres de Dust Bolt carburent aux riffs créés par Kreator ou Sodom il y a quelques décennies et cela fonctionne à merveille notamment grâce à l'énergie folle que le groupe transmet sur scène. Difficile de résister à une telle tornade lorsqu’elle vous arrive droit dessus, et les premières têtes commencent à se mettre en mouvement de manière frénétique.

dust bolt, lenny, hellfest, 2016, altar

Le public semble bien décidé à démarrer le festival sur les chapeaux de roues et répond impeccablement à toutes les nombreuses invectives de Lenny. Le son est relativement bon malgré un léger manque de puissance sur la basse de Bene qui empêche les compositions de taper aussi fort qu’elles le font en studio. Dommage également que les deux guitares soient si différemment mixées. Ce détail n’a pas de conséquence sur la majeure partie du concert, mais les rares parties harmonisées sonnent du coup assez atrocement aux oreilles.

dust bolt, hellfest, bene, 2016, altar

Dans le thrash c’est souvent le chant qui fait l’identité d’un groupe. Chez Dust Bolt, celui de Lenny est très bon, rappelant quelque peu celui de Dr.Living Dead (on sent d’ailleurs d'autres similitudes avec le combo suédois à commencer par l’influence crossover de Suicidal Tendencies). Doué pour motiver ses troupes, le frontman l’est cependant beaucoup moins lorsqu’il s’agit de grande prise de parole, en témoigne son discours mille fois entendu sur la confiance en soi en fin de set.

Ils ont beau être très jeunes, les musiciens sont carrés au possible à commencer par le batteur Nico qui ne relâche la pression à aucun moment. C’est carré également au niveau des guitares ou Lenny et Flo se renvoient la balle des solos tous très bien exécutés.

dust bolt, lenny, altar, hellfest, 2016

Dust Bolt se sera donc sûrement fait plaisir avec ce créneau matinal, que les quatre Allemands ont exploité à fond. Avec Havok à venir dans l’après-midi, la nouvelle génération thrash était à l'honneur en ce vendredi, avant l’arrivée dans la soirée des vieux briscards que sont Sacred Reich, Overkill ou Testament.

Photos : ©2016 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements