Skeletal Remains au Hellfest 2016

Vendredi – Altar – 12h50

Skeletal Remains prend possession de l’Altar pour ce qui est son troisième concert en France seulement. Quelques mois après la sortie de son deuxième opus, Condemned to Misery, les Américains viennent mettre tout le monde d’accord avec leur death metal old school d’une efficacité redoutable.

Les festivaliers ne sont pas encore très nombreux sous la tente, mais Skeletal Remains n’en a cure et démarre son set par un extrait de son dernier album, « Viral Hemorrhagic Pyrexia ». Dès ce démarrage en trombe, le public se retrouve près de trente ans en arrière, à l’heure où les grandes gloires du style, Death en tête, ne faisaient que débuter leur carrière. Le côté old school de leur death metal est renforcé par le fait que les musiciens portent des tshirts vintage de Carcass ou Cannibal Corpse. Chris Monroy, le leader du groupe de Los Angeles, est caché la plupart du temps derrière son épaisse chevelure, rappelant Max Cavalera durant les débuts de Sepultura. Côté voix, le musicien possède une ressemblance presque troublante avec Chuck Schuldiner (Death). De plus, il n’hésite pas à interpeller le public entre les titres afin de motiver ce dernier qui se montre plutôt réceptif.

Skeletal Remains, Hellfest, Altar, Vendredi, Death metal, Old school,

Le quatuor a l’intelligence d’équilibrer parfaitement sa setlist entre ses deux opus, interprétant les meilleurs titres de Beyond the Flesh (« Extirpated Vitality », « Sub-Zero Termination »). Et si l’audience n’est pas encore déchaînée, principalement en raison de l’horaire encore matinal, les festivaliers réservent un très bon accueil au groupe.

Skeletal Remains, Hellfest, Altar, Vendredi, Death metal, live report,

Le son, relativement bon, permet de saisir ce qui se joue sur scène et d’apprécier les soli supersoniques que se partagent Adrian Obregon et Chris Monroy. Ce concert au Hellfest est également l’occasion pour Skeletal Remains de présenter pour la première fois en France son nouveau batteur, Joe Martin, qui s’illustre avec ses rythmiques death/thrash. Malgré leur jeune âge (les musiciens n’ont que vingt-six ans en moyenne), on sent que les influences des quatre Américains sont bien digérées et que Skeletal Remains maîtrise totalement son sujet.

Skeletal Remains, Live report, Hellfest, Altar, death metal

Avec un set de seulement quarante minutes, le concert passe très vite. Et juste après « Traumatic Existence », le public croit que le concert est terminé et commence à sortir de la tente. Mais Chris Monroy et ses acolytes n’ont pas dit leur dernier mot et c’est un « Obscured Velitatin » qui se charge de terminer un set intense et efficace. Avec son set efficace, Skeletal Remains a sorti l’artillerie lourde et nous a replongés avec délice dans les premières années d’existence du death metal. Autant dire que pour sa première participation au Hellfest, Skeletal Remains n’a pas fait les choses à moitié.

Hellfest, Skeletal Remains, Altar, Death metal,

Setlist : 
Viral Hemorrhagic Pyrexia
Beyond Cremation
Homicidal Pulchritude
Sub-Zero Termination
Extirpated Vitality
Euphoric Bloodfeast
Traumatic Existence
Obscured Velitation

Photographies : © Thomas Orlanth 2016
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements