Vader au Hellfest 2016

Vendredi, 17h40 – Altar

En plein milieu de cette journée consacrée au thrash sous l’Altar, les vétérans polonais de Vader font figure d’exception avec leur death metal old school. La tente est donc moins remplie que pour Havok lorsque le quatuor investit la scène avec le classique « Wings ».

Cela n’empêche pas le groupe d’arriver sourire jusqu’aux oreilles pour cinquante minutes retraçant l’ensemble de sa carrière. Petit avantage tout de même pour les deux premiers albums, De Profundis et The Ultimate Incantation avec trois titres joués chacun. Alors que le prochain album du groupe The Empire sortira en novembre, c’est sans doute une des dernières fois que la setlist se retrouve dans cette configuration et le groupe ne prend pas le risque de jouer une exclusivité de cet album à venir sur un set de festival.

vader, hellfest, altar, vendredi, 2016

D’entrée, tous les regards sont attirés par le jeu de batterie de James Stewart. Malgré sa carrure chétive, le Britannique martyrise sa batterie à coup de blasts d’une intensité rare et nous offre l’une des plus grosses performances derrière le kit de tout le festival (c’est dire au vu des batteurs qui se sont succédés sur ces trois jours !), tout en gardant en permanence un sourire communicatif. Loins d’être dans l’ombre, les autres membres du groupe sont eux aussi dans une forme olympique et toutes les notes sont jouées au millimètre. On pense notamment aux solos que se partagent Marek Pajak et Piotr Wiwczarek, tous deux impressionnants de maitrise.

vader, peter, piotr, hellfest, altar

Les deux titres de Tibi Et Igni, « Go To Hell » et « Triumph Of Death » passent particulièrement bien le cap de la scène au milieu des anciens titres du groupe. En dehors de cela, le son est acceptable même s’il met en retrait le pauvre Tomasz Halicki et sa basse. Les éléments symphoniques qui caractérisent certains titres comme « Go To Hell » sont relativement inaudibles et le titre gagne du coup en efficacité ce qu’il perd en subtilité.

A plusieurs reprises, Piotr s’adresse chaleureusement à la foule pour la remercier, notamment ses compatriotes polonais ayant fait le déplacement et qui sont bien visibles dans la fosse avec leur drapeau. Le frontman, comme les autres membres, a l’air réellement heureux d’être là et cette attitude se ressent sur la prestation, que l’on sent sincère et sans artifice. Malgré les années, il n’a rien perdu de sa voix si particulière et vocifère de façon toute aussi convaincante sur les nouveaux titres que sur les anciens.

vader, hellfest, 2016, hal, altar

En terminant son set avec « Sothis » et « Helleluyah !!! (God is dead) », Vader s’assure de se mettre dans la poche les fans de longue date et de terminer en beauté ses 50 minutes de show. En profitant d’un line-up stable depuis quelques années maintenant, les Polonais sont incontestablement l’exemple même d’un groupe dans la forme de sa vie sur scène. En espérant qu’ils conservent cet éclat le plus longtemps possible après plus de trente ans à défendre la cause du death metal.

Setlist :
Wings
Go to Hell
Come and See My Sacrifice
Reborn in Flames
Decapitated Saints
Triumph of Death
Dark Age
Vicious Circle
Return to the Morbid Reich
Silent Empire
Sothis
Helleluyah!!! (God Is Dead)

Photos : ©2016 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements