Jane’s Addiction au Hellfest 2016

Dimanche, 21:30 – Valley

"Cordobé et eye-liner"

Pour moi, le groupe évoque les années grunge ou post-grunge où l’on commençait à en avoir assez du hair metal (c’est marrant comment certains aiment les anciens peroxydés à présent, d'ailleurs), lorsque le rock universitaire US avait de plus en plus d’influence dans les charts et que des groupes comme Jane’s Addiction étaient assez branchés. Et puis, comment ne pas se souvenir de cette pochette de disque étonnante, avec ces sœurs siamoises assez déconcertantes, sur leur premier album Nothing's Shocking (1988), dont « Ted, Just Admit It... » et « Jane Says » clôtureront leur passage sur scène ?
 

Jane's Addiction


Et là mon rédac’ chef me dit : « Tu dois faire le live report du groupe de Perry Farell et Dave Navarro s’il te plait » (enfin je ne sais plus si il y avait « s’il te plait »). Moi : « Heu, tu veux parler de la grande tige efféminée au micro, avec le tatoué qui fait la tête sous sa mèche à la guitare ?»
 

Jane's Addiction


Je vais tout de même dans le pit photo (affluence record des photographes) pour faire des clichés, tout en pensant à mon live report, avec un a priori. Mais je dois reconnaitre que les mecs sont des pros, des légendes qui font le job. La musique devient une revue, un show, la Valley devient Las Vegas : le jonglage maîtrisé du chapeau, les jeux d’approche avec les danseuses de la part de Perry et les poses guitar hero sous eyeliner de Dave se succèdent sous une tente transformée pour l'occasion en club de striptease.

Jane's Addiction


Comme pour tout vrai musicien américain, un concert est avant tout pour Jane's Addiction un moment d’intensité, un spectacle à part entière, où les musiciens joueront principalement des titres du fameux Ritual de lo Habitual sorti en 1990.

Après cette prestation, on constate que le groupe arrive à créer un univers qui lui est propre, en jouant un rock alternatif qui change assez de ce qu’on est habitué à entendre dans la Valley.

J'imagine que ceux qui apprécient la musique de Jane’s Addiction on dû passer un bon moment !

 

Lionel / Born 666

Setlist :
Stop!
No One's Leaving
Ain't No Right
Three Days
Just Because
Been Caught Stealing
Mountain Song
Ted, Just Admit It...
Jane Says

Photos : © 2016 Lionel / Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements