Grand Magus au Hellfest 2016

Dimanche - 21h30 - Altar

Grand parmi les grands

Alors que tout le monde est entassé (à raison) du côté des Mainstage pour suivre la prestation de Ghost, une poignée d'irréductibles Gaulois se sont retrouvés sous l'Altar. Dans cette modeste assemblée, on murmure que le trio des chefs, les Grand Magus, s'apprête à venir délivrer leur message épique. Point de potion magique ici, quelque chose de bien plus fort, de plus motivant, de plus fraternel... Du gros son et du rock. 

C'est donc sous une Altar très modestement remplie que Grand Magus débarque. Sur fond de bande original de Conan le barbare (plus épique, tu crèves), les Suèdois montent sur scène tels de fiers guerriers prêts à en découdre. Arborant une barbe très fournie et un crâne superbement rasé, Janne « JB » Christoffersson n'a qu'à levé les poings au ciel pour se mettre la fosse dans la poche.

Quatre coups de charley et le riff ultra catchy "I, the Jury" se fait entendre. Très vite rejoint par la basse et la batterie, JB fait entendre sa voix grave et poignante à un public déjà en furie. Putain, qu'est ce que c'est bon. le son est excellent, même si l'on peut regretter de ne pas trop entendre la grosse caisse de Ludwig « Ludde » Witt. En revanche, la basse de Fox Skinner est très bien mise en avant et apporte un cachet ainsi qu'une sensation de "puissance" très agréable. JB maitrise  la six-cordes et l'on note la virtuosité du bonhomme lors du premier solo. Là encore, le son est vraiment très, très bon.

Le chanteur jette ses Ray ban en l'air et enchaine avec "Sword of The Ocean" tout de suite suivie par On Hooves of Gold. Tout souriant, il finit par s'adresser au public en français et avec un accent tout à fait convenable pour demander s'il va "bien? Ou Très bien? Très bien ou excellent? Superbe?", "Passons à un autre niveau et faisons que les choses soient superbes". S'en suit alors le seul morceau du dernier album Sword Songs, "Varangian". A peine le morceau commencé, une véritable mer de poing s'élève pour un moment proprement grandiose.

Grand Magus pioche généreusement dans ses deux grandes oeuvres Hammer of the North et Triumph and Power. L'éponyme est d'ailleurs joué après une petite pause musicale, "Arv", sur bande. Là encore, c'est un très grand moment de musique qu'offrent les Suédois, le refrain est repris en grande pompe par une assemblée totalement conquise.

Le concert se termine avec la couplette des tubes "Iron Will" et "Hammer of the North", toujours interprétés avec la même passion et la même énergie par ces musiciens totalement investis. Le refrain d'Hammer of the North est chanté par le public alors que les trois hommes sont en train de dire au revoir. La main sur le coeur et affichant un large sourire, JB lance un ultime "Merci beaucoup".

Porté par un son massif et maitrisé ainsi que des lights approprieés (bleues essentiellement), Grand Magus a livré une prestation proprement exemplaire: setlist judicieuse (même si un ou deux morceaux de Sword Songs auraient été les bienvenus), une vraie proximité avec le public, une très grand maitrise de leur heavy metal... Il n'y avait rien à reprocher aux Suédois ce soir.

Setlist:

Conan The Barbarian Theme (sur bande)
I, The Jury
Sword of the Ocean
On Hooves of Gold
Varangian
Steel Versus Steel
Ravens Guide Our Way

Triumph and Power
Like The Oar Strikes The Water
Iron Will
Hammer of the North

Photographies : © Thomas Orlanth 2016
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements