Earth au Hellfest 2016

La frappe tranquille

Vendredi – 17h40 - Valley


Difficile de ne pas avoir mal quand on voit la faible fréquentation de la Valley avant le début du concert de Earth. Les gens ont-ils oublié que Dylan Carlson est le père du drone metal ? Ceci dit, il faut reconnaître que ce n’est pas la branche la plus populaire du genre. Le set aura donc pu être apprécié en petit comité, comment s’en plaindre alors que certains concerts de cette édition 2016 étaient invivables à cause de la fréquentation trop forte ?

Ce concert marque le début de la soirée Seattle sous la Valley, avec pas moins de trois groupes géographiquement proches jouant les uns après les autres (hormis l'ovni Magma) : Earth, Melvins et Sunn o))). Trois groupes cultes et uniques à leur manière, auxquels la musique lourde doit beaucoup. On est d'abord frappés par la précision du son. C’est très fort, évidemment, mais sans pour autant sacrifier un ou plusieurs instruments dans le mix. Chaque musicien peut être entendu avec distinction, et ça fait franchement plaisir. De fait, la Valley est de très loin la scène qui a eu le meilleur son de ce cru 2016 du Hellfest.
 

Earth, Dylan Carlson, drone, doom, o))), sunn, southern lord recordings,


La nouvelle mouture de Earth est donc un quatuor, avec deux guitares + basse + batterie. Et ça sonne, tonnerre de Brest ! La guitare baritone du six-cordiste qui assiste Dylan Carson est parfaite pour amener un surplus de lourdeur à la musique de Earth, qui penche plus du côté du rock que du metal sur les albums récents. La setlist étant exclusivement axée sur ces derniers, cette nouvelle formation est on ne peut plus appropriée.
 

Earth, Dylan Carlson, drone, doom, o))), sunn, southern lord recordings,


Côté jeu de scène, on a droit à un Dylan en grande forme, qui enchaîne les poses pendant tout le concert, donnant assurément du grain à moudre aux photographes (et à nos mirettes). On notera aussi qu’une espèce de queue de coyote est attachée à sa ceinture. Le summum du style, sans aucun doute ! Adrienne Davies est pareille à elle-même avec son jeu lourd et très théâtral. Cette valeur ajoutée visuelle permet ainsi de compenser le peu de variations qu’on trouve dans la musique de Earth. Mais d’un autre côté, la répétition est ce qui fait tout son sel. C’est un véritable voyage spirituel, plutôt vers une destination désertique compte tenue des sonorités brûlantes et sèches délivrées par les musiciens.
 

Earth, Dylan Carlson, drone, doom, o))), sunn, southern lord recordings,


Alors que nous nous approchons de la fin du concert, Dylan nous annonce que le prochain morceau qu’ils vont jouer est complètement nouveau, à tel point qu’il n’a pas encore de titre. Le petit nouveau révèle que Carlson n’a rien perdu de son talent à composer des riffs hypnotiques, toujours dans la droite lignée du dernier album Primitive and Deadly. Bref : un concert parfait. Ne manquaient que les hamacs !

Setlist :
Torn by the Fox of the Crescent Moon
There is a Serpent Coming
The Bees Made Honey in the Lion's Skull
Nouvelle chanson
Old Black

Photos : © 2016 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements