Empyrium au Hellfest 2016

Dimanche, 20h30 - Temple

Alors qu’ils annonçaient en 2002 ne plus jamais vouloir enregistrer de musique, ils semblerait que les Allemands d’Empyrium aient pris le temps de changer d’avis. En effet, après un nouvel excellent opus sorti en 2014, The Turn of the Tides, le groupe de Hendungen entame une tournée mondiale -rien que ça !- qui le fera faire escale à Clisson. Suffisamment rare en France, cette très belle formation de dark folk metal n’était à louper sous aucun prétexte. Non, aucun… Pas même la présence de Megadeth, non loin de là, sur la Mainstage 1.

Dans une atmosphère calme et aérienne, les cinq membres du groupe entrent en scène, sans un bruit. Silencieux, le leader, Markus Stock alias Ulf Theodor Schwadorf, lève seulement le bras en guise de salutation.
Les premières notes retentissent, c’est Aline Deinert, violoniste, qui offre au public ces premières mélodies, bientôt sublimées par la voix grave de Schwadorf. Derrière les fûts, nul autre que Tobias Schönemann alias Allen B. Konstanz, co-fondateur de The Vision Bleak, avec ce dernier.
Thomas Helm, au clavier, s’affiche en parfaite osmose avec Schwadorf, pour un chant clair du plus bel effet.

Empyrium

Schwadorf remercie son public brièvement, avant de présenter sobrement Empyrium. Le chant de ce dernier, à la fois mélancolique, lorsqu’il est clair, écorché et sombre pour les touches de chant black metal, dévoile toute la richesse de son œuvre.

Empyrium

Romantique, torturé, envoûtant, Empyrium est une expérience qui se vit et se ressent en live, dans la plus belle des intimités. Ses compositions puissantes, aériennes invitent au voyage, pour peu que l’on se laisse transporter. Alors, on se surprend à s’évader, à rêver, à voguer vers des contrées lointaines… Très lointaines. On observe même, impuissants, les poils se hérisser sur nos bras.

Le public, peu fourni, semble alors envoûté par cette prestation onirique, qui ne peut laisser indifférent. La voix caverneuse de Schwadorf glisse merveilleusement sur ces compositions planantes, nous emporte, secondée par la tout aussi superbe voix de Helm. En outre, le leader du groupe n’oublie jamais de remercier l’assemblée et de présenter les titres joués pour ce set.

Empyrium

Les thèmes lyriques de la musique d’Empyrium étant la nature et les émotions humaines, la tristesse, la mélancolie et la nostalgie sont omniprésents dans la composition des Allemands, ce qui rend ses mélodies si sublimes, et son œuvre, si profonde.

Empyrium

Le titre « Many Moons Ago », issu de l’album Where at Night the Wood Grouse Plays, marque la fin de ce concert hors du temps, sur les chœurs de Schwadorf et Helm. Magnifique, ni plus, ni moins.

Setlist :
The Days Before The Fall
Mourners
The Mill
The Franconian Woods in Winter’s Silence
With the Current Into Grey
Lover’s Grief
Many Moons Ago

Photos : © 2016 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements