Refused au Hellfest 2016

Dimanche – 00h45 – Warzone


Avec King Diamond et Deicide, Refused est le tout dernier groupe à se produire lors de cette édition 2016 du Hellfest. C'est sur la Warzone, une heure après le très bon live de Heaven Shall Burn, que cet incroyable concert à lieu, histoire d'enflammer cette scène une dernière fois avant l'année prochaine.

A mi-chemin entre punk rock et punk hardcore, Refused est une des pointures de ces styles en Scandinavie, là où ce sont pourtant le death et le black metal qui règnent. On retrouve donc ce fameux groupe, quatre ans après son dernier passage au Hellfest, sur une Warzone pleine à craquer et bien prête à en découdre.

Actifs depuis 1991, les Suédois comptent seulement quatre albums à leur actif et c'est avec le tout dernier, Freedom (2015), qu'ils démarrent leur set. C'est « Elektra » qui est jouée, ses riffs rapides avec ses arpèges et breaks qui peuvent faire penser à du Tool, sont un excellent moyen de se mettre dans le bain et de déchaîner la foule d'entrée de jeu. On revient un peu dans le passé avec « The Shape Of Punk To Come » tirée de l'album du même nom et sortie en 1998. Une intro psychédélique, des jeux de lumières qui hypnotisent, des riffs lents avec de belles accélérations sur les refrains, basse distordue, leads dissonantes, chant éraillé... A peine deux morceaux joués et on se rend déjà compte que ce qui est en train de se passer devant nos yeux sur cette sublime Warzone est de l'ordre du phénoménal.

Refused, live, concert, hellfest, suède, punk, hardcore, 2016

Dennis Lyxzén, l'emblématique chanteur de Refused, tout de rouge vêtu avec un costume taillé sur mesure, prend la parole pour introduire « Rather Be Dead » qui nous fait encore remonter dans le temps, à savoir 1996. Alternant entre puissance et douceur avec des ponts calmes et un retour à la vitesse sur les refrains, Refused use d'un style qui oscille entre punk, hardcore, rock progressif et fusion. Un mélange original qui attire la foule et surtout qui la fait bouger. Dennis profitera de cette chanson pour faire sa première descente dans la fosse, y chanter debout sur le public et finir en slam.

On revient sur Freedom avec « Dawkin Christ » puis on enchaîne avec « The Deadly Rythm » et son break de jazz totalement fou sur CD... Sur CD puisque là, on oublie le jazz et on part plutôt dans un break style blues / pop rock avec l'intro de « Raining Blood » de Slayer. Et vu que ces derniers se produisaient quelque heures plus tôt sur la scène principale, on peut dire que Refused est dans un thème qui colle parfaitement à la journée.

Refused enchaîne les morceaux et nous sort une setlist de douze titres sur un concert d'une heure. On voyage facilement entre les quatre différents albums qu'ils ont sortis et on se rend compte que tout en restant dans un registre similaire, le groupe n'arrête pas de se réinventer au fil du temps. Autant la musique du groupe est puissante et parlante sur disque, autant en live sur une telle scène cette musique prend un tout autre sens et nous plonge dans un état d'hystérie totale. C'est peut-être ça la magie du punk hardcore suédois, ou bien tout simplement de cet incroyable groupe qu'est Refused.

Nuls doutes que toute personne appréciant de base le style punk ou hardcore sans forcément connaître ce groupe a été conquis ce soir. Refused c'est une excellente raison de tenir jusqu'à ce tout dernier concert du festival, même à bout de force, dans le froid et d'aller se coucher (ou boire) avec des images de ce live plein la tête. Tout était excellent, en passant par le son, les jeux de lumières, la performance des musiciens, la présence et le chant géniaux de Dennis Lyxzén, la musique et enfin le public en délire. C'est un Hellfest 2016 qui se termine en beauté sur la Warzone, à l'année prochaine ! 

Setlist : 

Elektra
The Shape of Punk to Come
Rather Be Dead
Dawkins Christ
The Deadly Rhythm
Destroy the Man
Coup d'état
Refused Are Fucking Dead
Servants of Death
Worms of the Senses / Faculties of the Skull
Summerholidays vs. Punkroutine
New Noise

Photographie : © NikolasE. 2016 / Facebook : NikolasE. 
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements