Testament au Hellfest 2016

Vendredi - 23h45 - Altar

C’est à 23h45, sous une Altar assez peu bondé, du fait du set simultané de Rammstein, draînant une affluence jamais vue au Hellfest, que Testament débarque en force avec son thrash death gonflé aux amphétamines.

Chuck Billy fera son entrée sous un tonnerre de cris de la part du public qui est venu avidement contempler le show d’un groupe devenu culte au fil des années. Si Testament n’en est pas à sa première venue au festival de l’enfer, la simple pensée de voir ou revoir ce groupe mythique en fait immanquablement LE groupe à ne pas louper en ce vendredi, pour tous les fans de thrash.

En effet, si la journée est bien chargée en thrash et autres réjouissances, il faut avouer que le public semble attendre beaucoup de cette prestation.

C’est avec "Over the Wall" que le combo californien démarre son set et dès les premiers instants on déchante. Le son est si fort, si mal balancé, que Chuck lui même fait des appels du bras à ses ingénieurs du son. Tantôt pour monter son retour, puis pour baisser la batterie, la basse… Autant vous dire tout de suite que ces petits arrangements de dernière minute gâchent le plaisir de l’écoute sur les premiers morceaux. Si l’espoir que Chuck fasse des miracles est bien présent, malheureusement il n‘en sera rien et nous sommes face au son le plus mauvais de toute la journée. Sans bouchons, le son est une infâme bouillie dissonante, avec des bouchons, le son reste bien évidemment mauvais mais plus tolérable. Le public, quant à lui, n’a pas l’air outré et s’en donne à coeur joie en pogotant sur le devant de la fosse, les slameurs aussi sont de la partie et le service de sécurité ne chômera pas ce soir.

Le show, lui, est bien rodé, on profite d'un spectacle à l’américaine ne laissant pas de place à l’amateurisme, tout est millimétré et sans faille. Les solos d'Alex Skolnick sont toujours aussi jouissifs et gagnent même en impact avec la dimension live. Le bonhomme est très concentré sur ses parties et semble prendre beaucoup de plaisir à fouler les planches ce soir. Quand on réécoute les vieux albums comme Souls of Black, le son en est inévitablement vieillot, mais Testament réussit à moderniser ses vieux morceaux, ce qui est franchement bienvenu et redonne un coup de jeune à toute la discographie.

La setlist de la soirée est intéressante et chaque morceau annoncé fait son effet dans l’assemblée. Il est à noter que les hits tirés de Formation of Damnation, avant-dernier album de la formation, ont moins de succès que ceux de Dark Roots of Earth. C’est certes un album qui avait divisé la communauté à l’époque de sa sortie, mais le passage en live est excellent.

Tout au long des soixante minutes qu’a duré le set, Testament nous a gratifiés de morceaux anthologiques et indispensables de leur discographie. Parmi eux, "Over the Wall" tiré de l’excellentissime The Legacy, "Into the Pit" qui sera aussi l’un des grands moments de ce show, avec son refrain entêtant qui sera repris par le public, ou encore "D.N.R (Do Not Resuscitate)" mettra le public à genoux.

Quand on fait le bilan, Testament a sorti le grand jeu avec une setlist taillée pour les vieux fans que nous sommes. Le bilan est donc très positif si l’on oublie le son affreux.

Chuck et ses compères remercient le public de sa venue, et c’est avec une grande impatience que l’on va attendre un nouveau passage en France pour reprendre une dose de baffes dont seul Testament a le secret. Il est maintenant temps de dire au revoir pour aujourd'hui à l’Altar, qui m’aura servi de quartier général pour cette première journée, et de se diriger vers la Mainstage 2 pour retourner en adolescence avec les Californiens de The Offspring !

Setlist :
Over the Wall
Rise Up
The Preacher
Dog Faced Gods
Into the Pit
Practice What You Preach
The New Order
D.N.R. (Do Not Resuscitate)
3 Days in Darkness
More Than Meets the Eye
Disciples of the Watch
The Formation of Damnation

Report par Kharnall
Photographies : © Thomas Orlanth 2016
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements