Stille Volk au Hellfest 2016

Dimanche, 12h15 - Temple
 

Habitués des festivals pagan, médiévaux et consors, les Pyrénéens de Stille Volk nous font aujourd’hui l’honneur de leur passage au Hellfest. Déterminés à semer la bonne humeur avec leur folk médiéval épique et dansant, les Occitans (de la langue romane parlée dans le tiers-sud de la France) reçoivent, sous une Temple plus que convenablement remplie, un accueil des plus chaleureux.

En ce dimanche ensoleillé, les sympathiques Pyrénéens de Stille Volk apportent un peu de douceur dans ce monde de brutes électrique et débarquent sur la scène de la Temple avec des instruments moins conventionnels pour un événement comme le Hellfest. Dès les premières notes, l'ambiance est festive, joyeuse, fraternelle. Malgré un genre singulier, le quartet se met le public dans la poche en un instant, et cela se voit : applaudissements, cornes levées et autres danses, ici, on vient faire la fête !

Stille Volk

Sur scène, le quartet est heureux. Les deux chanteurs, Patrick Lafforgue et Patrice Roques remercient les festivaliers à de nombreuses reprises et saluent l'organisation du Hellfest, notamment les nombreux bénévoles qui oeuvrent pour l'événement ; une attitude plus que louable et qui fait chaud au cœur.

La chaleur est d'ailleurs omniprésente durant toute la prestation, puisque l'on s'imagine aisément trinquer avec quelques camarades de comptoir dans une taverne gauloise et taper du pied en suivant le rythme du folk de Stille Volk. Le groupe survole sa discographie, sans oublier sa dernière production en date, La Pèira Negra, en interprétant, en autres, « Dementis Maudiçon ».

Stille Volk

Puis, inévitablement, le set de Stille Volk s’achève sur « Banquet », véritable hymne à la fête, la bonne ripaille, le bon vin… Enfin, plus succinctement, « en l’honneur de Bacchus » selon les mots de Patrice Roques. Les corps dansent, ondulent, la bonne humeur est palpable en cette fin de set ; le public en redemande, et pour cause, les applaudissements fournis de l'assemblée, composée de nombreuses personnes se laissant aller à quelque danse... Mais hélas, c'est à présent terminé. Une belle victoire pour les Français qui ont non seulement assuré leur show de bout en bout, mais aussi charmé l'assemblée au point que celle-ci demande un rappel. En vain, donc.

Stille Volk

Une réussite pour Stille Volk, que l'on prendra de nouveau plaisir à revoir, dans une ambiance toujours festive, dans un avenir que l'on espère... pas trop lointain.

Photos : © 2016 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements