Converge au Hellfest 2016

Vendredi - 22h40 - Warzone

C’est entre deux concerts de thrash que je me retrouve hors de mon quartier général qu’est l’Altar pour aller voir le groupe de punk hardcore Converge. N’étant clairement pas adepte du hardcore, je me retrouve donc en terrain inconnu. Il est 22h45, la nuit est deja tombée sur le Hellfest et les fous furieux de Boston sont sur le point d’arriver sur la Warzone.

La foule s’amasse rapidement devant la scène et le public s’impatiente de voir débarquer le combo. Après quelques minutes d’attente, les premieres notes de "First Light" se font entendre, le public trépigne d’impatience et acclame l’arrivée du groupe.

"Last Light" suit, le son est plutôt correct et les instruments ressortent très bien aussi bien face à la scène que plus en retrait. Un très bon point quand on compare avec le son rendu sous les tentes.

Sur ce premier morceau le chanteur qui semble très à l’aise dès les premiers instants du show ne peut s’empêcher de sauter et courir dans tous les sens, apportant un réel dynamisme au spectacle. Rapidement les pogos commencent à faire rage et l’énergie déployée par le groupe rend le public complètement fou. Ca headbangue dans tous les sens et l’ambiance dans la fosse est excellente.

Quelques morceaux sortent du lot comme le très punk "Concubine", que Napalm Death ne renierait pas. Il faut avouer que c’est une très bonne surprise, l’essence punk est bien là et ce n’est pas le morceau suivant, "Fault and Fracture",  qui me fera dire le contraire ! Encore une fois la rapidité et la voix suraigüe et hargneuse font un travail d’enfer. Les riffs y jouent pour beaucoup et sont très entrainants et  disonnants. Une belle claque.

Converge ne se limite pas qu’au punk, bien au contraire et semble à l’aise dans le hardcore  atmosphérique avec "You Fail me", intéressant à écouter même si le public a tendance à être un peu plus passif sur ce type de morceaux. Force est de constater qu’avec la setlist proposée ce soir, Converge montre l’étendue de son talent, s’aventure hors des sentiers battus et semble se renouveler à chaque morceau.

L’un des clous du spectacle est l’impressionnant “Jane Doe” un morceau qui tape dans le progressif pur jus : le morceau est particulierement long mais très varié et il n'y a pas un seul moment où l'on s’ennuie.

Evidemment tout n’est pas rose ce soir : quelques problèmes mineurs de larsènes viendront titiller les tympans, le chant clair est parfois faux ce qui a tendance à être énervant. Des détails qui en aucun cas ne gâchent la prestation de Converge qui est pour ma part une belle découverte.

Le show se termine après une heure de matraquage, Il est maintenant temps de se diriger vers l’Altar pour voir Testament

Setlist
First Light / Last Light
Eagles Become Vultures
Concubine
Fault and Fracture
You Fail Me
Jane Doe
Distance and Meaning
Phoenix in Flames
Predatory Glow
In Her Blood
Bitter and Then Some
Worms Will Feed/Rats Will Feast
The Broken Vow
Black Cloud
Glacial Pace
Trespasses
All We Love We Leave Behind
Aimless Arrow
Dark Horse

Photographies : © Thomas Orlanth 2016
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements