The Vision Bleak – The Unknown

Même s'il n'y a plus l'effet de surprise que l'on a connu à leurs débuts, l'horror metal proposé par The Vision Bleak n'en reste pas moins agréable à écouter. Bien composé et produit, The Unknown, nouvelle offrande du duo ténébreux remplit parfaitement le cahier des charges : ambiances gothiques, voix caverneuse ou agressive et riffs heavy sont bien au programme de ce sixième album.

Un nouveau disque de The Vision Bleak c'est un peu comme le dernier épisode en date d'une franchise cinématographique (comparaison facile car le projet allemand ne manque pas de puiser son inspiration dans certains classiques fantastiques du septième art) : on sait d'avance ce que l'on va y trouver. On espère même ne pas être déçu par un changement de style trop inattendu. Dans un sens, le duo composé de Konstanz et Schwadorf se doit être aussi prévisible que certains géants du metal qui quelque part  sortent toujours le même album depuis des dizaines, voire des vingtaines d'années pour ne pas décevoir leur public.

Trois ans après Witching Hour, et après avoir sorti un nouvel album d'Ewigheim (projet parallèle chanté dans la langue de Goethe formé par les deux lascars) entre temps, voici donc The Unknown, disponible depuis le 3 juin sur Prophecy Productions. Une nouvelle offrande qui a accompagné la venue de The Vision Bleak au Hellfest où le groupe s'est produit pour la première fois cette année.

Autant le dire, ce sixième disque est dans la lignée des précédents mais quelque part ce n'est pas plus mal même si l'effet de surprise qui nous avait frappé à la découverte de The Deathship Has a New Captain en 2004 n'est plus là. Le changement dans la continuité donc. Le groupe propose toujours cette mixture de metal gothique avec des éléments de black metal, de doom et de dark, style que le duo a baptisé horror metal, référence aussi à la thématique empruntée parmi les personnages les plus connus du cinéma d'horreur.

Et nous avons vraiment l'impression que nous allons avoir notre dose de frissons en entendant l'instrumental introductif  « Spirit of the Dead » que l'on croirait issu de la bande originale d'un classique de la Hammer. La voix suave de Allen B. Konstanz nous invitant à le suivre dans les nouvelles péripéties musicales de son groupe.

Et nous voici embarqués avec « From Wolf to Peacock », au riff bâti sur la même mélodie entendue dans l'introduction, dans un metal épique, presque black, nous transportant dans une forêt transylvanienne où aiment aussi se balader parfois des vampires anglais issus d'un berceau de crasse... Le chant incantatoire et « evil » et un break ultra heavy font aussi leur effet.

Ce titre présente la recette déclinée tout au long de The Unknown, l'équilibre entre des parties épiques agressives et des ambiances plus gothiques voire atmosphériques, ou cinématographiques.  « The Kindred of the Sunset » et « The Fragrancy of Soil Unearthed » par exemple sont dans cette même lignée, parfois ça blaste même comme sur « The Ghost in Me » et « How Deep Lies Tartaros » (à la basse claquante, un titre proche de Cradle ou d'un Moonspell dans ses moments les plus énervés).

Ou à l'inverse, certains morceaux prennent plus de temps pour instaurer leur ambiance à l'instar de « Ancient Heart » qui débute sur des percussions tribales presque indus qui évoquent un peu Rammstein (en moins electro cependant) avant de prendre une tournure plus rapide.

Nous pouvons le dire il y a de réelles réussites dans ce nouvel album de The Vision Bleak comme « Into the Unknown » qui débute sur des arpèges fantomatiques et est construit sur un tempo doom. L'atmosphère dégagée par ce titre est inquiétante, angoissante même avant que le tout prenne une tournure plus épique. On y trouve aussi un très bon refrain avec une voix féminine spectrale en chœur et un break acoustique bien amené. Ce morceau nous embarque dans un endroit sombre et menaçant où semble tapie dans l'ombre une menace inconnue.

Citons aussi « Luster Nocturnal » très bon titre mid tempo à la tristesse lancinante et au refrain prenant proche de Type O Negative ou « The Whine of the Cemetery Road » construit sur un gros riff, aux orchestrations symphoniques dont l'écoute évoque une balade désespérée dans un cimetière plongé dans la brume. De même « The Fragrancy of Soil Unearthed » comporte un refrain très accrocheur ainsi qu'un break au riff doom nous ramenant aux meilleures heures de Paradise Lost. « Who May Oppose Me » quant à lui est un interlude instrumental mélancolique aux ambiances cinématographiques pas désagréables.

Il est à remarquer qu'en plus d'avoir soigné la production de son nouvel album The Vision Bleak sait aussi apporter des arrangements recherchés à ses compositions. Que ce soit les chœurs féminins présents sur « Into the Unknown » et « Ancient Heart », les cordes et le piano que l'on peut entendre sur « The Whine of the Cemetery Road » et « The Fragrancy of Soil Unearthed » ainsi que les parties acoustiques qui parfois traversent les morceaux, on sent que le groupe a voulu rendre son horror metal puissant mais aussi raffiné.

Le principal défaut de ce nouvel opus cependant se trouve être dans la longueur des morceaux qui s'étirent un peu trop parfois (au contraire de « The Kindred of the Sunset » qui lui se termine de façon abrupte), ce qui donne une impression de linéarité. Impression peut-être aussi renforcée par ce manque de surprises déjà évoqué. De plus un titre comme « The Ghost in Me », malgré son break thrash sympathique, sans être complètement mauvais est peut-être le morceau en trop dans l'album.

Tout cela ne doit pas non plus vous décourager à vous rendre une fois de plus au grand bal des vampires, l'orchestre qui s'y produit saura vous sortir de vos visions mornes.

Liste des morceaux
1. « Spirit of the Dead »
2. « From Wolf to Peacock »
3. « The Kindred of the Sunset »
4. « Into the Unknown »
5. « Ancient Heart »
6. « The Whine of the Cemetery Hound »
7. « How Deep Lies Tartaros »
8. « Who May Oppose Me »
9. « The Fragrancy of Soil Unearthed »
10. « The Ghost in Me »
11. « Luster Nocturnal »

Note : 7,5/10
 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements